La fierté acadienne célébrée en grand au Maine

Le 42e Festival acadien de Madawaska, au Maine, n’a rien à envier aux autres célébrations à saveur acadienne qui se sont déroulées ces derniers jours un peu partout au Nouveau-Brunswick.

Selon les organisateurs, plusieurs milliers de personnes ont assisté à l’une ou l’autre des multiples activités proposées dans le cadre du festival, qui s’est conclu dimanche après-midi avec la présentation d’un défilé sur la rue principale de la plus francophone des villes américaines.

Il faut dire que la Ville de Madawaska est largement composée d’habitants dont les origines sont canadiennes-françaises, cajuns ou françaises et dont la langue d’usage courant est le français.

Plusieurs centaines de personnes se sont massées le long de la rue Main et même sur des toitures de maisons d’habitation afin d’assister au défilé mettant en vedette près de 100 chars allégoriques et qui aura duré au total pas moins d’une soixantaine de minutes.

Le 42e Festival acadien de Madawaska s’est achevé dimanche avec la présentation d’un grand défilé sur la rue principale de la plus francophone des municipalités américaines. – Acadie Nouvelle: Sébastien Lachance

Les drapeaux américains et acadiens étaient forts nombreux à flotter dans les airs de la municipalité qui se targue d’être l’endroit situé le plus au nord-est parmi toutes les villes des États-Unis.

Les banderoles arborant des noms de famille comme Dufour, Roy, Lausier, Michaud ou encore Martin étaient également nombreuses le long cortège.

Représentants des forces de l’ordre et de divers services d’incendie de l’État du Maine, jeunes scouts et joueurs de soccer, vétérans américains des derniers conflits armés et membres grisonnants de l’ordre des Shriners déambulant à haute vitesse en go-kart ont pris part au défilé.

Le 42e Festival acadien de Madawaska s’est achevé dimanche avec la présentation d’un grand défilé sur la rue principale de la plus francophone des municipalités américaines. – Acadie Nouvelle: Sébastien Lachance

À mi-parcours, un groupe de danseurs en ligne s’exécutait avec brio devant les festivaliers au son de la musique d’artistes acadiens tels que Laurie LeBlanc.

Même un groupe de partisans du Parti démocrate a paradé dans la rue, rappelant aux électeurs que l’élection présidentielle américaine de 2020 n’est pas si loin que ça…

«C’est sans doute la plus grosse parade de toute l’histoire du festival, ç’a pris énormément de temps et de personnes pour en arriver à l’organiser», a raconté Chris Braley, le président du comité organisateur du Festival acadien de Madawaska.

«À lui seul le Party du Main Street a rassemblé vendredi soir quelques milliers de personnes, ç’a été phénoménal comme événement.»

Le 150e anniversaire de la ville de Madawaska qui est célébré cette année n’a certes pas nui au succès du festival familial qui célèbre l’héritage acadien depuis déjà près d’un demi-siècle.