Paquetstock et ses incontournables sont de retour

L’été tire tranquillement à sa fin, mais la saison des festivals bat toujours son plein dans la Péninsule acadienne. Pour une quatrième année consécutive, Paquetstock se donne pour but de réunir les gens de Paquetville et des environs autour d’activités communautaires.

Un rallye a eu lieu dimanche en fin de matinée. Du 22 au 25 août, la population pourra prendre part à d’autres activités, dont la grande tablée communautaire et la course Detox.

La soirée du 22 août s’ouvrira avec la 3e grande tablée, un gigantesque repas de cinq services avec des produits du terroir, préparé par l’équipe du restaurant le Nouvo Caveau. La rue du Parc est fermée pour l’occasion. Au cours des dernières années, jusqu’à 150 personnes y ont participé. En date de la semaine dernière, il restait seulement quelques billets.

«Il y a trois ans, Sonia Jalbert, propriétaire du Nouvo Caveau m’a approché pour me dire qu’elle avait une idée folle, soit de bloquer la route, d’y installer une grande table sur la ligne jaune et d’offrir un repas cinq services avec les accords mets et vins. J’ai pensé que je devais être fou moi-même, parce que j’ai beaucoup aimé l’idée», dit Steve Branch, président du comité organisateur.

«Sonia s’occupe de beaucoup de choses. On l’aide du mieux qu’on peut. On fournit les bénévoles. Tous les profits sont remis à des organismes locaux.»

D’autres incontournables sont de retour, comme le tournoi de balle-molle, l’exposition de voitures antiques et les spectacles du vendredi et du samedi soir. Cette année, Stéphane Roy, Guylaine Tanguay et Country Classic seront en vedette le 23 août. Le lendemain, ce sera au tour des groupes Alter Ego et The Vinyls de faire danser la salle.

Des nouveautés ont été ajoutées à la programmation, dont la 1ere Course Detox, qui comprendra une course de 5 km dans le Village de Paquetville. Une deuxième épreuve de 4 km sera organisée dans les sentiers menant au Lac à Prudent. Les enfants pourront participer à une course de 100 m et de 1 km.

Réunir la communauté

L’idée de mettre sur pied Paquetstock est née il y a environ cinq ans. Des citoyens étaient à la recherche d’un moyen de récolter des fonds pour le Centre des loisirs de Paquetville. Un premier spectacle avec le groupe Angry Candy a été organisé.

«Le centre était plein à craquer. On s’est rendu compte qu’il y avait un engouement pour quelque chose dans la communauté», explique Steve Branch.

Un comité plus formel a été créé par la suite avec le mandat de créer un nouveau festival à Paquetville.

Un événement également nommé Paquetstock avait déjà eu lieu à quelques reprises au début des années 2000. Donat Godin, l’organisateur de la première version de Paquetstock, a mis le nouveau comité en contact avec des têtes d’affiche potentielles, dont Jean-Marc Couture.

«De fil en aiguille, notre première édition a été créée. Ç’a très bien marché!»