Touché Atlantique: les amateurs ont déjà hâte au prochain match!

Des amateurs de football des quatre coins des Provinces maritimes, ainsi que des partisans des Alouettes de Montréal et des Argonauts de Toronto, se sont donné rendez-vous dimanche dans le sud-est du Nouveau-Brunswick pour le quatrième Touché Atlantique.

Un match de la Ligue canadienne de football a été disputé dans les Provinces atlantiques pour la première fois depuis 2013, ce week-end. Bien des partisans souhaitent que la prochaine attente ne soit pas aussi longue.

Chris Cooling a fait la route de Saint-Jean à Moncton avec ses deux jeunes, Hayden et Graham, pour assister au duel entre les Alouettes et les Argonauts. Originaire de la Saskatchewan, il a porté fièrement les couleurs des Roughriders, dimanche.

Plus que tout, il rêve du jour où une équipe professionnelle de football s’établira dans les Provinces maritimes. S’il a son mot à dire, elle s’installera à Moncton.

«Nous avons fait le voyage à Saskatchewan pour regarder un match cet été. Ici, c’est excellent. Si nous avions enfin une équipe ici, nous n’aurions pas besoin de faire quatre heures de vol pour voir une partie. À un peu plus d’une heure de route, j’aurais le plaisir de regarder tous les matchs.»

François LeBlanc et Marie de Brien ont pris un vol de Montréal à Moncton afin de regarder le Touché Atlantique. Détenteurs d’abonnements aux parties des Alouettes, ils voient d’un bon oeil l’idée d’une expansion sur la côte Est.

«Nous viendrions. On en profiterait pour passer du temps à Shediac, à la plage Parlee», assure Mme de Brien.

«C’est le troisième match qu’on va voir à l’extérieur de Montréal cette année. Nous aimerions voir une nouvelle équipe ici, parce que nous aimons le football. Est-ce que ça va se réaliser? On verra», ajoute M. LeBlanc.

Peggy et Larry MacDougall ont fait quatre heures et demie de route de Shelbourne, dans le sud de la Nouvelle-Écosse, à Moncton pour assister au match. Partisans des Argonauts de Toronto, ils souhaitent pouvoir échanger leurs chandails de l’équipe torontoise pour ceux des couleurs d’une équipe des Provinces maritimes dans les prochaines années.

«J’ai assisté à tous les matchs qu’il y a eu à Moncton. Je suis content que ce soit de retour, et j’aimerais vraiment que la ligue ajoute une équipe de Halifax bientôt. Le football universitaire a la cote dans la grande région et je pense qu’une équipe de la LCF ferait une grosse différence», remarque Larry MacDougall.

«Je crois que les gens des provinces voisines seraient prêts à faire le voyage pour appuyer une équipe à Moncton ou à Halifax. Nous l’avons fait, pourquoi pas eux?» ajoute Mme MacDougall. n

Plus de 10 000 spectateurs se sont rendus au Stade Croix-Bleue Medavie pour le 4e Touché Atlantique, dimanche. Plusieurs se sont faits photographier avec la coupe Grey. – Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron

Graham, Hayden et Chris Cooling, de Saint-Jean, rêvent de voir s’installer une équipe de football professionnelle dans les Provinces maritimes. – Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron

Peggy et Larry MacDougall ont fait quatre heures et demie de route de Shelbourne, dans le sud de la Nouvelle-Écosse, à Moncton pour assister au Touché Atlantique. – Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron