Faire son épicerie dans le calme et le silence à Bathurst

Des chariots d’épicerie qui se bousculent, des lumières vives qui reflètent sur les tuiles cimentées du plancher, les bruits répétitifs des caisses enregistreuses qui s’entremêlent au son de la radio et les employés qui appellent leurs collègues aux haut-parleurs. Pour les gens souffrant d’hypersensibilité sensorielle, faire ses courses peut se transformer en véritable cauchemar. Voilà pourquoi une épicerie de Bathurst a décidé de modifier l’ambiance de son magasin afin de faciliter l’expérience pour tous.

Chez Sobeys, chaque dimanche entre 18h et 20h, il n’est désormais plus question d’éclairage éblouissant. Celui-ci est maintenant atténué de 50% afin d’accommoder les gens ayant des troubles de sensibilité sensorielle.

Pas d’annonces, pas de musique et les caisses enregistreuses sont mises en mode silencieux, tout comme les équipements de cuisines bruyants tels que les mélangeurs à pain.

L’initiative a été lancée à l’Île-du-Prince-Édouard à l’automne 2018. Aujourd’hui, Jason Patuano, directeur des communications chez Sobeys, souligne que toutes les succursales de l’Atlantique, y compris celle de Bathurst, ont adopté la pratique.

«Le projet a commencé à l’Î.-P.-É. C’est la société locale de l’autisme qui a proposé le concept», a expliqué M. Patuano lors d’une entrevue téléphonique.

Sobeys a vite sauté sur l’idée, voulant s’assurer d’être la plus inclusive possible envers sa clientèle.

«On veut que nos clients aient accès à ce qu’ils veulent, quand ils veulent et la façon dont ils le veulent, a ajouté le représentant. L’important pour nous c’est de comprendre ce qui leur fait du bien.»

Le programme s’est déployé petit à petit à travers la province insulaire. Le supermarché de Bathurst, lui, a annoncé l’instauration de cette soirée «sensory friendly» plus tôt cet été.

Commentaires positifs

M. Patuano souligne que ce ne sont pas uniquement les clients aux prises avec un trouble du spectre de l’autisme qui peuvent profiter de ce programme, mais aussi les personnes âgées et les parents de jeunes enfants.

«C’est une chose de faire ça pour les gens ayant des conditions spéciales, mais nous recevons aussi des commentaires très positifs de la part des autres membres de la communauté», a-t-il mentionné.

Il affirme qu’après une journée bien chargée au travail, faire les courses dans un milieu plus calme peut apporter plusieurs bienfaits.

Dan Lane, gestionnaire du Sobeys de Bathurst, se dit déjà prêt à ajouter une autre soirée comme celle-ci s’il existe un intérêt.

«La nouveauté a été très bien reçue. Plusieurs se posent des questions, bien sûr, “Pourquoi est-ce que c’est si silencieux ici? Pourquoi le faible éclairage?”, mais les commentaires sont encourageants et les clients semblent en profiter.»

Sur les réseaux sociaux, plusieurs applaudissent l’initiative et l’empathie que manifeste l’entreprise.