Deux morts à Dieppe: la GRC croit qu’il s’agit d’homicides

Les décès de deux personnes âgées à Dieppe la fin de semaine dernière sont maintenant traités comme des homicides, a indiqué la police.

La GRC a été appelée dans une maison de la rue Amirault, à Dieppe, peu après midi, samedi, et a découvert les corps d’un homme de 78 ans et d’une femme de 74 ans à l’intérieur.

Des autopsies seront effectuées pour confirmer la cause des décès.

Pour l’instant, la GRC refuse de donner plus de détails.

«On ne croit pas qu’il s’agit d’un crime commis au hasard», dit simplement le Caporal Ryan Lewis de la GRC de Fredericton, qui précise que le Groupe des crimes majeurs travaille de concert avec le détachement de Codiac dans cette affaire.

Un habitant du voisinage, Serge Gauvin, affirme que la police a posé des questions aux gens qui vivent dans le coin. Il se doutait que quelque chose clochait à cause de la teneur de ces questions.

«La manière dont ils posaient des questions, on se doutait qu’il s’était passé quelque chose. Avez-vous entendu du bruit? De la bagarre?…» relate l’homme.

Il raconte que les voisins ont été passablement ébranlées par ce drame, mais qu’il ne craint pas pour sa sécurité.

Évidemment, la machine à rumeurs s’est emballée. Serge Gauvin s’explique mal, lui aussi, ce qui s’est passé.

«Je voyais la dame promener son chien à l’occasion. On se saluait. Le monsieur, ça faisait plusieurs années qu’on ne le voyait plus. Je croyais qu’il était malade, je me demandais même s’il n’était pas décédé», dit-il.

«C’était des gens discrets. Ce qui est étrange là-dedans, c’est qu’on voit des homicides à la télévision, mais là, ce sont des gens que j’ai vus, que je croisais. On ne les reverra plus.»

Toute personne s’étant trouvée dans le secteur au moment de l’incident ou disposant d’informations susceptibles d’aider les enquêteurs est priée de contacter la GRC ou Échec au crime.