Le Grand Moncton, champ de bataille des petits partis

Les candidats du Parti populaire du Canada, du Parti de la Protection Animale du Canada et du Parti de l’Héritage Chrétien ont ciblé la circonscription de Moncton-Riverview-Dieppe pour faire progresser leurs idées et tirer leur épingle du jeu.

Dans sa luxueuse suite du Manoir de Moncton, Stephen Driver peaufine sa stratégie de campagne. L’entrepreneur à la retraite vit habituellement à Montréal mais vient d’être parachuté dans la région par le Parti populaire du Canada.

Stephen Driver, candidat du Parti populaire du Canada. – Acadie Nouvelle: Simon Delattre

Le candidat, qui affirme avoir voté pour le parti libéral toute sa vie, a été séduit par le discours de Maxime Bernier. Il explique avoir été déçu par Justin Trudeau, qu’il juge «trop à gauche», «anticapitaliste» et «socialiste».

Bien que sa formation politique ne soit créditée que de 2 à 3% des intentions de vote au niveau national, Stephen Driver est convaincu de ses chances de l’emporter le 21 octobre.

«Je crois que la course va se jouer entre nous et le parti conservateur», ose-t-il.

À l’image de son chef, l’apprenti politicien remet en question la responsabilité du Canada de lutter contre les changements climatiques, car à ses yeux le pays ne produit qu’une faible partie des émissions de gaz à effet de serre. Il s’oppose également à ce qu’il appelle une «immigration de masse», rappelant la promesse du Parti populaire du Canada de réduire drastiquement les cibles à 150 000 nouveaux arrivants par an. La réduction du rôle de l’État et un assouplissement important des exigences environnementales encadrant l’approbation des projets de pipeline sont aussi dans son viseur.

«Poser les questions difficiles»

Le Parti de la Protection Animale du Canada sera lui aussi représenté pour la première fois dans la circonscription. Brad MacDonald est originaire de Moncton et a fait carrière dans l’industrie cinématographique. À 44 ans, il se lance en politique pour faire parler des thèmes qui lui sont chers: promotion des régimes végétariens et véganes, droits des animaux, causes environnementales, justice sociale.

Brad MacDonald, candidat du Parti de la Protection Animale du Canada. – Gracieuseté

«Les gens pensent que nous ne nous intéressons qu’à un seul enjeu, je dirais que nous sommes le parti le plus progressiste sur de multiples questions», lance-t-il.

«Nous vivons un effondrement environnemental et nous devons réapprendre la façon dont nous vivons. Il faut réaliser que les gens ont du pouvoir, chaque fois qu’ils dépensent un dollar, ils votent pour le monde dont ils veulent pour les générations futures.»

Brad MacDonald milite également pour un système de vote proportionnel «afin que chaque Canadien soit correctement représenté», estimant que le mode scrutin majoritaire «réduit l’élection à un concours de popularité».

Au cours de cette campagne, il entend saisir chaque occasion pour «discuter, se faire connaître et poser les questions difficiles».

Rhys Williams s’est quant à lui donné pour mission de défendre l’idéologie pro-vie et les valeurs de la Bible.

Rhys Williams candidat du Parti de l’Héritage Chrétien. – Gracieuseté

«Je me porte candidat au Parti de l’héritage chrétien parce que les Canadiens méritent une option qui défendra sans vergogne la vie, la famille et la liberté», écrit ce professeur d’anglais de Moncton.

Il promet de «protéger les plus vulnérables: les enfants à naître, les aînés, les infirmes et les personnes souffrant de handicap». Son parti s’oppose vigoureusement au droit à l’avortement, à l’aide à mourir, au mariage homosexuel ou à l’interdiction des thérapies de conversion.

Quelles sont les priorités des électeurs?

Patrick Laplante
Étudiant en travail social

Moi j’attends du premier ministre qu’il soit sensible aux gens, qu’il prenne en compte les avis de tout le monde avant de prendre des décisions. Je voterai pour la personne qui voudra prendre soin de l’environnement plutôt que de faire de l’argent à tout prix.

Maxime Bouteau
Futur enseignant

Pour moi, l’environnement arrive en haut de liste. Il faut qu’on agisse maintenant pour les prochaines générations. J’attends aussi du prochain gouvernement qu’il mise sur l’éducation et aide nos écoles à prendre le virage technologique.

David McGraw
Magasinier en milieu hospitalier

Je vais voter plus stratégique cette année. Je voudrais qu’on aide plus les familles, je voterai pour le parti qui remettra plus d’argent dans la poche du monde. J’élève seul mes deux enfants et le coût de la vie est énorme. Tout augmente et les salaires ne suivent pas…