Les libéraux n’ont toujours pas de candidat dans Tobique-Mactaquac

À près d’un mois de du scrutin du 21 octobre, les libéraux de Justin Trudeau n’ont encore désigné aucun candidat pour conserver à la Chambre des communes leur siège de député de la circonscription de Tobique-Mactaquac.

Le Parti libéral du Canada n’a même pas fixé de date pour la tenue d’une assemblée d’investiture dans l’immense circonscription rurale qui s’étend dans les comtés de Victoria, Carleton, York et même dans une portion du Madawaska.

En vertu de la loi électorale, les libéraux ont jusqu’à la fin du mois pour désigner celui ou celle qui représentera leur parti. L’échéance pour soumettre un acte de candidature est 21 jours avant le jour de l’élection.

La circonscription de Tobique-Mactaquac s’étend sur un vaste territoire allant de Drummond jusqu’aux limites de la région de Fredericton et intègre les villes de Woodstock et de Grand-Sault.

Celle-ci est actuellement représentée par le député libéral TJ Harvey, qui annoncé en février son intention de quitter la vie politique pour retourner travailler dans le secteur privé. Le politicien avait recueilli 46,61% lors de l’élection de 2015.

Son parti compte-t-il faire acte de présence et laisser la victoire à ses opposants ou prévoit-il sortir de son chapeau un candidat vedette? Une chose est certaine, le prétendant à la succession de M. Harvey ne disposera que de très peu de temps pour mener le terrain de terrain.

Interrogé par l’Acadie Nouvelle, un porte-parole de la machine libérale assure que la formation politique aura un nom à présenter d’ici les prochains jours.

«Le parti aura des nouvelles sur Tobique-Mactaquac sous peu, mais sera prêt avec un candidat qui présentera un choix entre le plan libéral pour avancer en investissant dans les Canadiens pour créer de la croissance économique et rendre la vie plus abordable pour la classe moyenne ou un retour au plan de coupures dans les services et d’austérité des années Harper», écrit Guy Gallant.

De son côté, le Parti conservateur du Canada a désigné dès février 2018 Richard Bragdon pour défendre ses couleurs. Le citoyen de Keswick Ridge occupe un poste d’agent immobilier, mais a aussi oeuvré comme pasteur et vice-président d’un organisme de bienfaisance à but non lucratif.

Rowan Miller, étudiant, résident d’Upper Kent et candidat du Parti vert, mène lui aussi depuis plusieurs semaines une intense campagne. Le Parti populaire du Canada est quant à lui représenté par Dominic Guay.