Janeville: une agente immobilière se vend une ancienne église pour en faire un café!

Agente immobilière depuis 25 ans, ce n’est pas la première fois qu’Angela Boyle affiche le mot «Vendu» sur un de ses panneaux. Seulement, cette fois, la fière propriétaire… c’est elle-même!

En plus de gérer sa propre entreprise, de superviser une dizaine d’employés et d’aider quotidiennement ses clients à acheter ou à vendre leurs maisons, Angela Boyle entreprend un nouveau projet.

Avec sa mère, Moira Yalaoui, elle ouvrira bientôt un café et une boutique cadeaux dans la région de Janeville. Ils seront situés au 5665 sur la route 11, soit à une vingtaine de minutes de Bathurst.

C’est dans une ancienne église que le café «Pink Fish» s’installera au mois d’octobre. Les deux femmes soulignent qu’elles ont eu un «coup de coeur» pour l’endroit, et ce, au moment même où elles y ont posé le pied.

«La première fois que je suis venue, c’était afin de la vendre pour le groupe Chaleur Evening Stars. Je me suis dit: “wow, c’est propre et très bien entretenu”», a expliqué Mme Boyle.

La structure originale aurait été construite en 1890. À l’intérieur, les grandes fenêtres laissent entrer la lumière, ce qui accentue la couleur des murs boisés authentiques.

Après avoir acquis la propriété, Mme Boyle et Mme Yalaoui ont mis au point une vision bien précise pour l’endroit.

«Nous n’allons pas essayer de la transformer; nous voulons garder son intégrité et simplement mettre en valeur sa beauté naturelle», a précisé la mère.

Quelques petites tables, recouvertes de nappes blanches, se trouveront à l’arrière du café. À l’avant, dans la boutique cadeaux, diverses étagères serviront à exposer des oeuvres locales.

«Nous allons servir du thé, du café et quelques collations tels que des muffins», a ajouté Mme Boyle.

Les deux femmes souhaitent surtout créer une ambiance chaleureuse.

«J’aime penser qu’une odeur de café flottera dans l’air et qu’une musique douce jouera lorsque les clients entreront.»

Si vous avez déjà visité les cafés en Europe, vous savez peut-être à quoi fait référence Mme Yalaoui lorsqu’elle exprime qu’elle veut incorporer «un air européen» à la nouvelle entreprise. Sinon, vous pourrez bientôt le découvrir.

En bref, c’est une question de prendre son temps et de profiter d’une expérience unique.

Une bonne nouvelle

Lorsque la boutique ouvrira, en octobre, les deux entrepreneurs la garniront d’articles de Noël.

«Nous aimerions vendre des chaussettes et des courtepointes faites à la main. C’est-à-dire des articles uniques qu’on ne retrouve pas ailleurs», a avancé la nouvelle propriétaire.

«Il y a même une artiste de la région qui a proposé de me prêter ses toiles pour décorer les murs», s’est exclamée Mme Boyle.

La communauté vieillissante de Janeville, elle, se ravit de finalement avoir un endroit où se réunir devant un thé.

Après les fêtes, le «Pink Fish » fermera ses portes jusqu’au printemps, mais les deux femmes regorgent déjà d’idées pour l’été prochain.