Le Port de Dalhousie forcé de vendre de l’équipement pour payer des amendes

Le Port de Dalhousie a de la difficulté à s’acquitter de ses amendes de 50 000$ et 25 000$ imposées en mai dernier suite au décès de l’un de ses employés, Richard Bernard.

Lundi au Palais de justice de Campbellton, l’avocat représentant les intérêts de l’administration portuaire a demandé à la Cour d’octroyer un délai à ses clients afin qu’ils puissent trouver les fonds nécessaires afin de s’acquitter de cette facture.

Présent au tribunal, le président-directeur général du Port de Dalhousie, Chris Cochrane, a tenu à rassurer la juge que des fonds seront suite à la vente à l’encan de pièces d’équipement appartenant à son organisation. Cette vente devrait avoir lieu au mois de décembre. À la lumière de ces faits, la juge Suzanne Bernard a consenti à donner au port jusqu’au 27 janvier pour payer ses amendes.

On se souviendra que le port avait alors reconnu sa culpabilité aux deux infractions portées à son endroit, soit d’avoir failli de mettre en œuvre des mesures de sécurité afin d’assurer la sécurité de ses employés, et de ne pas avoir mis à leur disposition de l’équipement sécuritaire.

Opérateur de machinerie lourde, M. Bernard est décédé après que la chargeuse dans laquelle il prenait place a dévalé une montagne de copeaux de bois, une chute d’une quarantaine de pieds. L’engin ne possédait notamment pas de ceinture de sécurité. L’incident remonte au  27 juin 2016.