Une auteure de Moncton reçoit une lettre de la reine Elizabeth II

Carmen McIntyre a eu la surprise de sa vie en recevant une lettre de la Reine Elizabeth II pour la remercier du livre que l’auteure de Moncton lui a fait parvenir.

Après avoir mené une carrière d’enseignante et dans le domaine de la danse, Carmen McIntyre s’est lancée dans l’écriture d’un livre sur sa vie, Je me débrouille, qu’elle a publié en 2016. Dans cet ouvrage autobiographique publié à compte d’auteur, elle relate son parcours depuis sa naissance à Charlo jusqu’à Halifax, en faisant des escales dans plusieurs villes canadiennes, Montréal, Toronto, et Vancouver où elle a habité. Elle parle aussi de ses nombreux voyages.

Celle qui a toujours été passionnée par la danse et l’enseignement a déjà été propriétaire d’une école de ballet-jazz à Campbellton. À l’approche de sa retraite, elle a décidé de se lancer dans l’écriture. Il y rêvait depuis longtemps.

«C’est parce que j’ai vécu des expériences tellement intéressantes et riches dans la danse et j’ai rencontré des gens tellement intéressants. En écrivant ce livre, je voulais surtout encourager les gens à accomplir leur rêve. Mon rêve était d’enseigner la danse et d’aller en Europe. Dans mon livre, je parle de mes voyages en Europe», a raconté Carmen McIntyre.

Par la suite, elle a publié une version anglaise de son livre Self-sufficient and self-realization Across Canada. Comme beaucoup d’aînés ont accueilli positivement son livre, elle a eu envie d’en envoyer un exemplaire à la reine du Royaume-Uni. Il faut dire aussi que l’auteure a suivi avec beaucoup d’intérêt la télésérie The Crown.

«Je pensais à la reine qui a 93 ans et je me suis dit qu’elle aimerait peut-être mon livre parce que les aînés l’apprécient beaucoup. C’est une personne comme tout le monde, elle est humaine. Si je lui envoie ce livre, ça va la faire sourire un peu», a-t-elle poursuivi.

En appelant au consulat du Royaume-Uni à Halifax, on l’a encouragé à faire parvenir son livre à la reine Elizabeth II.

Carmen McIntyre a envoyé son livre par bateau vers la mi-août et quatre semaines plus tard, elle a reçu une lettre du bureau de la Couronne britannique. Dans cette lettre datée du 21 septembre, on lui dit que la reine la remercie pour son livre et que c’était très gentil de sa part de lui avoir fait le cadeau de son autobiographie. L’auteure admet que lorsqu’elle a envoyé son ouvrage, elle était plutôt sceptique. Elle ne s’attendait surtout pas à recevoir une réponse aussi rapidement.

«Quand j’ai reçu ça, j’étais épatée. C’était dans une belle enveloppe. Je trouve que les Anglais ont cette grande qualité du protocole et de la politesse. Je sais qu’ils reçoivent beaucoup de cadeaux, mais le fait qu’ils prennent la peine de me répondre, c’est ça qui m’a épaté.»

L’auteure qui vit maintenant à Moncton continue d’écrire. Elle a entrepris l’écriture d’un roman sur sa grand-mère.