Femme poignardée à Dieppe: l’accusé plaide non coupable

Luc Nowlan a plaidé non coupable aux chefs d’accusation qui pèsent contre lui, dont celui de tentative de meurtre.

Le 13 mai, l’accusé, qui était âgé de 22 ans au moment de l’incident, aurait poignardé une femme de Dieppe après être entré par effraction dans sa demeure de la promenade Ulysse.

Luc Nowlan sera de retour en cour le 10 février pour son enquête préliminaire.

Il a été jugé apte à subir un procès. L’avocat de la défense, Nathan Gorham, a affirmé en cour provinciale qu’il n’était pas d’accord avec cette évaluation, mais qu’il n’allait pas la remettre en question.

Luc Nowlan est aussi accusé de séquestration, de possession d’arme (un couteau), d’avoir porté un masque dans l’intention de commettre un acte criminel, d’avoir proféré des menaces et d’avoir brisé une promesse envers le tribunal.

Une neuvième accusation, celle d’agression sexuelle, a été retirée.

Luc Nowlan sera aussi tenu de comparaître en cour le 21 octobre pour un deuxième incident.

Lorsqu’il était détenu,il aurait commis des voies de fait contre une personne, le 8 août, lui infligeant des lésions corporelles avec une arme de fortune.

La Couronne s’est opposée à sa libération et il demeure derrière les barreaux.