Commotion cérébrale: les enseignants seront mieux formés

Le personnel scolaire du Nouveau-Brunswick recevra bientôt une formation sur les façons d’intervenir lorsqu’un élève subit une commotion cérébrale.

Les lignes directrices mises à jour seront présentées au personnel scolaire pendant l’année scolaire 2019-2020. Celles-ci devraient entrer en vigueur en septembre 2020.

«Les commotions cérébrales peuvent avoir des répercussions importantes sur les capacités cognitives et physiques d’un élève», a déclaré le ministre de l’Éducation, Dominic Cardy.

«Nous avons consulté des experts pour mettre à jour les lignes directrices sur les commotions cérébrales de façon à refléter les données probantes et les pratiques exemplaires les plus récentes. Il est important que le personnel scolaire ait les ressources et les outils adéquats pour aider les élèves qui souffrent de commotions cérébrales.»

Le ministère travaillera avec le personnel scolaire pour accroître la sensibilisation aux commotions cérébrales et proposera des formations au moyen de modules en ligne et de séances en personne.

Des recherches indiquent qu’une commotion cérébrale peut avoir de lourdes conséquences et qu’un bon diagnostic et une gestion adéquate peuvent contribuer à optimiser les résultats pour la personne qui en souffre.

Les nouvelles stratégies visent à garantir le meilleur résultat possible pour les élèves en proposant de l’aide pour le retour en salle de classe et la reprise du sport et de l’activité physique.

Le ministère a collaboré avec la Santé publique et le Programme de traumatologie du Nouveau-Brunswick pour la mise à jour des lignes directrices, qui seront ajoutées aux Lignes directrices sur la sécurité en éducation physique.