Salle de spectacle: Tracadie fait la paix avec la Société culturelle des Tracadilles

Le conseil municipal de Tracadie a adopté à l’unanimité une nouvelle entente de remboursement qui devrait permettre à la Société culturelle des Tracadilles de s’acquitter d’un prêt de 800 000$.

Les détails précis n’ont pas été dévoilés, mais en gros, l’entente permettrait à la Société culturelle des Tracadilles de rembourser le prêt sur plusieurs années. D’ailleurs, elle a déjà commencé à le faire, précise Denis Losier, maire de Tracadie.

«Le conseil a accepté qu’on aille de l’avant avec cette entente. Elle a été envoyée à la Société culturelle des Tracadilles pour que le conseil d’administration et la direction en prennent connaissance. À partir de là, s’ils sont d’accord, il va avoir une signature pour finaliser l’entente», dit Denis Losier.

Le prêt a été contracté dans le cadre de la construction de la nouvelle salle de spectacles J.-Armand-Lavoie, qui a récemment ouvert ses portes. L’argent a notamment servi à acheter de l’équipement pour la salle.

La Municipalité régionale de Tracadie demandait initialement à la Société culturelle des Tracadilles de rembourser la totalité du prêt avant le 13 septembre. Ce différend menaçait l’ouverture la tenue du spectacle d’ouverture, le 21 septembre.

Selon le maire Losier, la direction générale et le conseil municipal de la Municipalité régionale de Tracadie ont pris les dispositions nécessaires pour éviter que cette situation entraîne une augmentation du déficit ainsi qu’une hausse du taux de taxation.

«En principe, ça ne devrait mettre personne dans le pétrin.»