Vapotage: la médecin-hygiéniste du Nouveau-Brunswick lance un avertissement

La médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, Jennifer Russell, rappelle à la population, en particulier aux jeunes, que le vapotage représente des risques pour la santé et qu’il est risqué pour les femmes enceintes.

Elle ajoute que les effets possibles à long terme du vapotage demeurent inconnus.

La docteure Russell suggère aux gens qui utilisent des produits de vapotage, y compris pour le cannabis, ou qui ont déjà utilisé ces produits, d’être à l’affût des symptômes de maladie respiratoire comme de la toux, de l’essoufflement et des douleurs thoraciques. Les personnes qui présentent ces symptômes devraient obtenir rapidement des soins médicaux et mentionner à leur professionnel de la santé qu’elles vapotent ou qu’elles ont vapoté par le passé.

Un cas de maladie liée au vapotage a été confirmé au Québec ainsi que d’autres en Ontario et aux États-Unis. Les représentants provinciaux ont signalé deux cas de maladie respiratoire grave, dont le lien avec le vapotage est considéré comme étant probable.

Jennifer Russell souligne qu’au Nouveau-Brunswick, des mesures proactives ont été adoptées afin d’assurer un signalement efficace de la part des médecins. Elle rappelle que d’autres options s’offrent aux fumeurs de tabac qui vapotent afin de cesser de fumer et qui sont inquiets pour leur santé.