Arbre de l’Espoir: un objectif ambitieux

Les activités de l’Arbre de l’espoir passent en seconde vitesse avec le lancement officiel mercredi de sa campagne 2019.

Pour la première fois de l’histoire, l’objectif financier de la campagne a été fixé à 2 millions $.

Question de célébrer le 30e anniversaire de son radiothon et de faire les choses différemment, les organisateurs de la campagne ont procédé simultanément au lancement officiel de celle-ci dans huit écoles francophones situées aux quatre coins de la province.

Qui plus est, les écoles qui ont pris part à l’activité étaient reliées entre elles par vidéoconférence, ce qui a donné lieu à quelques moments cocasses occasionnés par des difficultés techniques.

Différents coprésidents et responsable de la campagne de cette année étaient présents avec des élèves des différentes écoles participantes d’Edmundston, de Memramcook, de Baie-Sainte-Anne, de Caraquet, de Saint-Antoine, de Dalhousie, de Tracadie et de Dieppe.

«Cette présence dans les écoles de la province est certainement un clin d’œil de reconnaissance à notre jeunesse, une façon de sortir de l’ordinaire et d’aller rejoindre cette jeunesse qui représente l’espoir», a affirmé Gilles Beaulieu, le fondateur de la campagne et l’un des neuf coprésidents.

«L’objectif de 2 millions $ est ambitieux, pas facile à relever, mais aussi réalisable. Notre 30e anniversaire est l’occasion de célébrer la générosité et nos survivants.»

Les jeunes du Nouveau-Brunswick seront appelés à contribuer plus que jamais.

«C’est une bonne cause et un nouveau défi pour les élèves de notre école. On espère amasser 1000$, en y parvenant notre directeur d’école va couper la moustache qu’il porte depuis plus de 30 ans!», a lancé Noémie Cormier, une élève de l’école Cité des Jeunes A.-M.-Sormany d’Edmundston.

Le radiothon de l’Arbre de l’espoir se tiendra le 29 novembre au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Dieppe.

En 2018, le radiothon avait permis d’amasser 1 801 936$.