Edmundston adopte une taxe sur l’hébergement

La ville d’Edmundston rendra bientôt obligatoire la taxe sur l’hébergement touristique.

La mesure s’inscrit dans un plan visant à promouvoir le développement économique et touristique dans la région d’Edmundston grâce aux fonds perçus.

Réunis mardi lors de la réunion publique mensuelle du conseil   municipal, les élus ont convenu d’imposer cette taxe à un taux ajusté à 3,5% à tous les établissements hôteliers d’au moins six chambres de la municipalité et au Parc provincial de la République.

Les résidences étudiantes, les séjours de plus de 31 jours, les nuitées offertes à des sinistrés et les terrains de camping ne seront pas touchés par la mesure.

Il faut noter que les cinq principaux établissements hôteliers d’Edmundston perçoivent déjà sur une base volontaire une taxe semblable depuis 2014.

Selon l’administration municipale, près de 350 000$ ont ainsi été investis annuellement dans la promotion touristique et le développement touristique grâce à cette taxe.

«Tout le monde va gagner avec ça. C’est une taxe qui est déjà présente partout au Canada et en Amérique du Nord. Les dernières années ont démontré que ce genre d’initiative a un impact très positif sur la promotion touristique qui est renforcée et sur le nombre de nuitées enregistrées dans les hôtels», a indiqué Lise Ouellette, mairesse adjointe de la Ville d’Edmundston.

La mesure doit entrer en vigueur le 1er janvier 2020.