Agression à Rimouski: un deuxième Néo-Brunswickois arrêté

Un deuxième Néo-Brunswickois a été arrêtés en lien avec la violente agression survenue contre un homme de Shippagan dans le centre-ville de Rimouski le 21 juillet dernier.

Maxime Lévesque, âgé de 21 ans, de McLeods, a été mis en arrestation vendredi et a comparu le même jour au palais de justice de New Carlisle. Il a été remis en liberté en attendant la suite des procédures judiciaires.

L’individu âgé de 21 ans, qui étudie à Moncton, se serait rendu de son propre chef à un poste de la SQ. Il a été remis en liberté sous condition en attendant la suite des procédures judiciaires entamées à son endroit.

Éric Pitre, âgé de 20 ans, de Val-d’Amour, avait été arrêté au début du mois d’août pour le même crime. Il avait comparu devant le tribunal puis a été remis en liberté conditionnelle.

Le troisième suspect est Kayla Gideon de Listuguj au Québec qui a été arrêtée mercredi dernier. Elle a comparu le jour même à New Carlisle et demeure incarcérée jusqu’à son enquête sur remise en liberté prévue cette semaine.

Les trois font face à divers chefs d’accusation pour des voies de fait causant des lésions à l’endroit d’un individu de 25 ans de Shippagan qui a dû être transféré par avion-ambulance dans un hôpital de Québec en raison de la gravité de ses blessures, il est toujours hospitalisé.

La victime était de passage à Rimouski afin d’assister aux Grandes Fêtes Telus.