Un téléscope pour l’automne 2020 à Shippagan

Le projet visant à construire un nouvel observatoire astronomique à Shippagan continue à prendre de l’ampleur dans la Péninsule acadienne.

L’observatoire serait le premier dans la région et serait construit sur le toit de l’Université de Moncton, campus de Shippagan (UMCS).

«La question était de trouver un endroit solide pour aménager l’observatoire. Avec un télescope, tu ne veux pas qu’il ait de vibrations. On a trouvé un endroit accessible, à l’UMCS même, et l’ingénieur nous a certifié qu’il y aurait pas de vibrations», dit Pierre Philippe Ferguson, l’un des promoteurs du projet et professeur de mathématique à l’UMCS.

Le projet, évalué à 337 000$, a été annoncé en octobre 2017, après qu’il ait été inscrit dans la campagne de financement majeure de l’Université de Moncton, Évolution. Depuis ce temps, la moitié des fonds ont été récolté.

Pierre Philippe Ferguson a confiance que l’UMCS parviendra à trouver le reste de l’argent nécessaire sous peu. On espère notamment obtenir du financement des différents paliers du gouvernement.

Si tout se déroule comme prévu, le télescope sera prêt et fonctionnel à l’automne 2020.

L’observatoire sera communautaire et ouvert au public.

«C’est pour ça que l’accessibilité est importante aussi. Les meilleurs objets célestes à observer, c’est en janvier et en février. Même s’il fait froid à l’extérieur, on pourra les observer bien au chaud.»

Le télescope pourra aussi être utilisé à des fins pédagogiques.

«Certains cours de science font appel à des notions d’astronomie donc nous pourrions certainement utiliser le télescope. Il y a aussi un cours d’introduction à l’astronomie qui n’a jamais été offert à l’UMCS, mais nous pourrions maintenant le mettre à l’horaire. Le district scolaire francophone nord-est est très intéressé, l’Université du 3e âge aussi.»

Pierre Ferguson souhaite qu’un observatoire suscite de l’intérêt pour l’astronomie dans la Péninsule acadienne.

«Dans les années 1990, il y avait un club amateur dans la région avec plusieurs membres. On voudrait que ça reprenne.»

Le nord-est du Nouveau-Brunswick est la seule région de la province à ne pas avoir accès à un observatoire de qualité située à une distance raisonnable. L’observatoire ASTER, à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, au Québec, est situé à environ 45 minutes de route d’Edmundston. Les amateurs d’astronomie du sud-est peuvent également admirer les étoiles dans l’observatoire situé sur le toit de l’édifice Taillon de l’Université de Moncton.