«Ce n’est pas les résultats que j’espérais, mais il va falloir faire avec» – Higgs

Blaine Higgs devra vraisemblablement apprendre à travailler avec Justin Trudeau.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick avait laissé entendre la semaine dernière avoir de la difficulté à s’imaginer collaborer avec le chef du Parti libéral du Canada si son gouvernement était réélu à Ottawa en raison de leurs «philosophies très différentes».

Justin Trudeau a perdu sa majorité lundi soir, mais les libéraux ont tout de même fait élire plus de députés que n’importe quel autre parti, dont six au Nouveau-Brunswick.

«C’est certain que ce ne sont pas les résultats que j’espérais, mais c’est ce que c’est et il va falloir faire avec», a déclaré M. Higgs.

Depuis son élection l’an dernier, le premier ministre du Nouveau-Brunswick ne s’est jamais caché pour appuyer le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer.

Les conservateurs n’ont toutefois réussi à faire élire que trois députés dans la province, lundi soir.

«Pour le bien-être de la province et de ceux qui y vivent, il va falloir trouver un moyen de mettre les personnalités de côté et nos opinions de côté», a-t-il dit au sujet de sa relation avec M. Trudeau.

«Je dois travailler avec le gouvernement fédéral, que je sois satisfait avec les résultats (des élections) ou non», a déclaré M. Higgs en soulignant l’importance de pouvoir compter sur l’aide d’Ottawa dans les projets d’infrastructure et les soins de santé.

Cela ne l’empêche toutefois pas de craindre le maintien de la taxe fédérale sur le carbone ainsi qu’une éventuelle augmentation du déficit en cas d’alliance entre le gouvernement libéral minoritaire et les néo-démocrates.

«Le coût pour les contribuables du pays m’inquiète», a admis Blaine Higgs.

Dans un tweet, mardi mardi, M. Higgs a tenu à féliciter officiellement Justin Trudeau.