Hausse des inscriptions au CCNB

Le Collège communautaire du New-Brunswick (CCNB) enregistre une hausse de 10% de ses inscriptions cette année, grâce notamment à une augmentation du nombre d’étudiants étrangers.

Un total de 199 étudiants supplémentaires viennent donc gonfler les bancs de l’établissement pour cette rentrée 2019, pour un total de 2139 étudiants répartis entre les cinq campus (Bathurst, Campbellton, Dieppe, Edmundston, Péninsule acadienne).

« C’est évidemment une bonne nouvelle, pour le CCNB comme pour le Nouveau-Brunswick, se félicite Pierre Zundel, PDG du collège. Ce nombre en hausse nous permet de maintenir certains programmes qui seraient susceptibles de disparaître si le nombre d’étudiants était insuffisant.»

Cette hausse s’explique notamment par une recrudescence d’inscriptions d’étudiants internationaux cette année. Ils ne sont pas moins de 644 à s’être inscrits, contre 405 l’an passé. Les étudiants internationaux représentent désormais 30% du nombre d’étudiants total du CCNB.

«Nous nous attendions à cette hausse d’inscriptions internationales, car nous avons travaillé en ce sens, explique M. Zundel. Même si nous ne menons pas de grosses campagnes de recrutement, nous travaillons de pair avec des institutions post-secondaires présentes dans 27 pays.»

Le CCNB offre notamment des programmes délocalisés à Yaoundé, au Cameroun, où les Camerounais peuvent suivre les même cours et se voir délivrer le même diplôme à l’issue de leur formation. Au Nouveau-Brunswick, l’établissement fait une priorité sur l’accueil de ses étudiants internationaux, avec la présence d’un membre d’appui à l’intégration dans chaque campus.

«Nous faisons tout pour mettre nos étudiants étrangers dans de bonne dispositions, et chaque année, ils nous donnent raison, en obtenant de très bon taux de réussite, souligne Pierre Zundel. Ce n’est pas Montréal ou Toronto, la présence d’élèves internationaux est peu commune ici. Elle apporte une richesse et une diversité culturelle indéniable pour nos étudiants néo-brunswickois et contribue à l’essor démographique de la province. »