NPD: députés et candidats défaits tentent de comprendre ce qui s’est passé

Les néo-démocrates sont réunis à Ottawa pour faire le bilan de leur campagne électorale et voir ce qui n’a pas fonctionné.

Au Québec, seul Alexandre Boulerice a été réélu sous la bannière du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Le parti a aussi été décimé ailleurs au pays. Il n’a fait élire que 24 députés au Canada, alors qu’ils étaient 39 au moment de la dissolution du Parlement.

En point de presse, mercredi, le chef Jagmeet Singh a admis qu’il est « triste » d’avoir perdu des sièges un peu partout au pays, mais il a promis de faire des efforts afin de relever le parti.

M. Boulerice, ainsi que certains de ses anciens collègues québécois défaits, ont émis l’hypothèse que les électeurs ont décidé de voter de façon stratégique dans la province.

Le turban de M. Singh n’a pas non plus aidé leur cause, ont-ils soutenu, même si les Québécois semblaient de plus en plus apprécier leur chef.

Le NPD promet à la première occasion de déposer un projet de loi pour forcer le gouvernement libéral à aller de l’avant avec l’assurance-médicaments universelle.

Le parti demandera aussi au gouvernement de laisser tomber la contestation judiciaire pour éviter d’indemniser les enfants autochtones séparés de leur famille.