Pour tout savoir sur les poules pondeuses

Louise Arbour, la fondatrice de l’organisme québécois «Des poules en ville», sera de passage à Beresford, samedi après-midi. Elle partagera 11 bonnes raisons de se lancer dans la garde de poules pondeuses… et surtout comment s’y prendre.

En février, la Ville de Bathurst a autorisé l’élevage de poules à domicile. Les citoyens ont depuis le droit de posséder jusqu’à six poules pondeuses sur leurs propriétés à titre d’usage personnel.

Outre l’obtention du permis obligatoire fourni par le Service d’urbanisme, la construction et l’entretien d’un poulailler requiert une foule de connaissances spécifiques.

C’est pourquoi Mme Arbour sera à l’école Carrefour Étudiant samedi, de 13h à 16h30, afin d’offrir un atelier d’information aux intéressés.

La Québécoise est une experte dans tout ce qui touche aux poules. En fin de semaine, elle enseignera comment assurer les bons soins de ces petites bêtes.

«Il y aura une poule sur place et Mme Arbour va montrer comment la manipuler», a expliqué Christophe Couverchel, l’organisateur de l’événement.

La spécialiste devrait aussi aborder l’alimentation, l’anatomie et le comportement de l’animal.

«Elle expliquera comment choisir ses poules, comment les préparer à l’hiver et comment les protéger des maladies…», a ajouté M. Couverchel.

Les places sont limitées à 50 participants, mais l’organisateur a prévenu, jeudi matin, qu’environ la moitié des sièges sont déjà réservés.

«Nous allons aussi accueillir des gens qui ont déjà des poules et qui veulent simplement se mettre à niveau», a noté l’organisateur.

La conférencière devrait aussi aborder les sujets de la ponte, de la gestion des œufs, des caractéristiques d’un bon pondoir et d’un perchoir adéquat.

La Ville de Bathurst a reçu quatre demandes de permis depuis le 19 février. Il reste à voir si la présentation de Mme Arbour en inspirera d’autres.