Radiothon des Roses: le combat contre le cancer continue

Le 13e Radiothon des Roses a amassé plus de 254 000$ l’an passé. Cet argent a permis aux hôpitaux de la région Chaleur et de la Péninsule acadienne de se munir de nouvelles technologies en lien avec la lutte contre le cancer.

Les nouveaux équipements ont été inaugurés lors d’une conférence de presse, mardi matin, à l’Hôpital régional Chaleur

Stéphane Legacy, vice-président du Réseau de santé Vitalité, a indiqué que les secteurs de l’audiologie, de l’orthophonie, de la gastroentérologie et du bloc opératoire vont bénéficier des nouveautés.

«Premièrement, en audiologie, nous avons acquis deux nouveaux équipements qui aideront à prévenir et à identifier les effets secondaires potentiels chez les patients ayant recours à la chimiothérapie», a-t-il expliqué.

Au bloc opératoire, une nouvelle technologie avancée permettra aux professionnels de retirer plus facilement les polypes utérines et autres tissus de l’utérus.

«Et puis, le secteur de la gastroentérologie a été en mesure de s’équiper d’une deuxième pièce d’équipement de haute technologie qui sert à retirer les polypes intestinales.»

Bernise Hachey, orthophoniste à l’Hôpital régional Chaleur, a prit la parole pour présenter un des trois appareils qui a récemment été ajouté dans son département.

Il s’agit d’un électrolarynx, un petit appareil qui fournit des vibrations et qui agit en quelque sorte comme une corde vocale synthétique lorsqu’il est appuyé contre le cou.

«Souvent, quand un patient souffre d’un cancer de la gorge, il faut retirer le larynx…, a-t-elle relaté. Quand on le retire, ils perdent la voix.

Avec cette technologie, M. Haché note que les patients peuvent plus facilement se faire comprendre.

Une 14e année

Les fondations des hôpitaux de la zone Acadie-Bathurst ont aussi profité de ce rassemblement pour lancer le Radiothon des Roses 2020. L’objectif cette années est de 150 000$.

On a appris que les dons reçus cette année serviront à améliorer les soins offerts à la clinique d’oncologie.

Notamment, l’Hôpital Régional Chaleur voudrait se procurer des instruments permettant de mieux examiner, dépister et traiter les cancers du col de l’utérus, de la vessie et de la prostate.

«Les hommes n’auront plus à se déplacer à l’extérieur de la région pour subir cet examen (de la prostate)», indiquait le communiqué de presse émis mardi.

Le communiqué précisait que les établissements de la Péninsule acadienne pourraient aussi profiter des futurs dons.

Le prochain Radiothon des Roses aura lieu le 24 avril, mais d’ici là, plusieurs activités sont au menu, dont la collecte de fonds «Movember».

Éric Robichaud, président du Radiothon des Roses pour la Fondation Les Amis de l’Hôpital de Tracadie, a expliqué que divers acteurs clés des communautés se sont engagés à laisser pousser leurs moustaches pour la cause cette année.

«Le temps nous semblait idéal pour sensibiliser les gens d’ici à la cause et de démystifier la croyance que le Radiothon des Roses ne s’adresse qu’aux femmes», a-t-il souligné.