Un cas de tuberculose confirmé dans une école de Moncton

Un cas de tuberculose a été détecté à l’école Bernice MacNaughton de Moncton la semaine passée. En point presse jeudi matin dans les bureaux de la Santé publique, le médecin-hygiéniste régional Yves Léger s’est fait rassurant.

«Nous avons été informés la semaine dernière qu’une personne de l’école était atteinte de tuberculose, et dès lors, nous avons commencé à mener notre enquête, comme nous le faisons à chaque cas détecté», explique Yves Léger, médecin-hygiéniste de l’est du Nouveau-Brunswick.

Au cours des prochains jours, le ministère de la Santé publique va se renseigner sur toutes les personnes ayant été possiblement en contact avec l’individu infecté.

«Nous allons identifier toutes les personnes potentiellement à risque, qui ont côtoyé l’individu à l’école ou dans son cercle extra-scolaire, précise le docteur Léger. Nous les soumettons par la suite à un dépistage, qui prendra la forme d’un test cutané.»

Le médecin-hygiéniste régional se veut toutefois rassurant pour les élèves ou professeurs de l’école.

«Même si c’est une maladie grave, elle n’est que très peu contagieuse, à l’inverse de la grippe par exemple, souligne le docteur. Elle se guérit bien, en suivant le traitement antibiotique, qui dure généralement six mois, même si cela peut varier selon les individus. Je tiens aussi à rappeler que dans 9 cas sur 10, les personnes infectées ne développent pas la maladie.»

Le Nouveau-Brunswick connaît habituellement entre cinq et dix cas de tuberculose par an. Il s’agit du sixième cas de tuberculose déclaré en 2019, selon les chiffres de la Santé publique.

Pour l’heure, l’individu infecté a été mis à l’isolement. Pour des raisons de confidentialité, la Santé publique ne donnera aucun détail, comme le nom, le sexe ou l’âge de la personne. Une réunion d’information est prévue lundi soir à 18h30 à l’école Bernice MacNaughton, avec les parents et le personnel de l’établissement.

«Le mot tuberculose peut susciter beaucoup d’anxiété chez certaines personnes, je vais essayer de les rassurer en leur expliquant que les risques de contagions sont minimes, et que c’est une maladie qu’on a l’habitude de gérer chaque année, soutient Yves Léger. L’école n’a aucune mesure spécifique à prendre au cours des prochaines semaines.»

La tuberculose est une maladie respiratoire grave causée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis, qui se transmet par voie aérienne.

Quand une personne atteinte de tuberculose active tousse, éternue ou parfois même parle, de minuscules gouttelettes contenant des germes de la maladie sont libérées dans l’air. La maladie ne se transmet pas par des poignées de mains ou en partageant des aliments ou des boissons. Elle ne se transmet pas non plus en touchant des surfaces comme les poignées de porte ou des tables.

Fièvre, fatigue, perte d’appétit, perte de poids, toux grasse ou douleur à la poitrine sont les symptômes les plus courants.