Le système national d’alerte d’urgence testé mercredi au Nouveau-Brunswick

En Alerte, le système national d’alerte d’urgence, enverra un message test à tous les Canadiens munis d’un téléphone, d’une radio ou d’un poste de télévision mercredi. Le test aura lieu à 10h55 au Nouveau-Brunswick.

Il ne faudra pas que les Néo-Brunswickois s’inquiètent, ce mercredi matin à 10h55, lorsqu’ils recevront un message d’alerte d’urgence sur leurs cellulaires ou leur poste de télévision. À l’exception du Nunavut, toutes les provinces et les territoires du Canada seront en effet soumis à un test du système national d’alerte d’urgence En Alerte, conçu pour envoyer des alertes critiques et susceptibles de sauver des vies en cas d’urgence.

«Ces tests ont pour objectif de montrer aux Canadiens à quoi ressemblera une alerte d’urgence en cas de situation de danger», explique Martin Bélanger, directeur des alertes publiques chez Pelmorex, entreprise internationale d’informations météorologiques et de technologie, partenaire du projet en compagnie des différentes instances gouvernementales ainsi que de l’industrie de la télévision et de radiodiffusion.

«Ces essais permettent également d’améliorer la performance et la fiabilité du système afin de s’assurer son bon fonctionnement en cas d’une situation réelle de danger représentant une menace imminente pour la vie», souligne Robert Ghiz, président et chef de la direction de l’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS).

Mis en place depuis 2010 à la radio et à la télévision, le système national d’alerte a été étendu aux appareils sans fil compatible depuis 2018. L’appareil doit être connecté à un réseau LTE et doit être compatible avec le service d’alerte sans fil au public (SASFP). Depuis le 6 avril 2019, tous les nouveaux appareils vendus au Canada doivent être compatibles avec le SASFP.

Le son produit par l’alerte est volontairement strident et désagréable, de manière à attirer au maximum l’attention. Il est en outre impossible de désactiver les alertes afin de ne plus les recevoir.

Au 20 novembre, En Alerte a permis aux autorités gouvernementales de diffuser 130 alertes d’urgence réelles au Canada depuis le 1er janvier 2019 et 1413 depuis sa création en 2010.