Le discours du Trône adopté grâce au vote des alliancistes

Le gouvernement minoritaire du premier ministre Blaine Higgs a réussi un test important, vendredi, en faisant adopter son deuxième discours du Trône à l’Assemblée législative.

L’ordre du jour du gouvernement pour la session législative a été adopté par 24 voix contre 22. Les députés progressistes-conservateurs et les alliancistes ont voté pour alors que les libéraux et les verts s’y sont opposés.

Deux sièges sont vacants à l’Assemblée. Le président de l’Assemblée vote seulement en cas d’égalité.

L’adoption du discours du Trône est une question de confiance. Le gouvernement devait donc à tout prix remporter ce vote pour demeurer au pouvoir.

Le chef de l’Alliance des gens, Kris Austin, a indiqué que son parti a voté pour le discours du Trône afin d’honorer sa promesse d’appuyer le gouvernement progressiste-conservateur pendant au moins 18 mois.

La députée Megan Mitton du Parti vert a confié qu’elle ne pouvait pas voter pour un gouvernement qui ne prend pas au sérieux la crise des changements climatiques.

Le premier ministre Higgs a accusé à son tour après le vote les députés écologistes de s’opposer à son gouvernement pour des raisons purement partisanes au lieu de reconnaître ses efforts pour la protection de l’environnement.