Le projet de piscine progresse à petit pas à Néguac

Le dossier de la construction d’une piscine intérieure à Néguac avance à petits pas, mais il progresse. Le comité provisoire de ce projet de plus de 5 millions $ poursuit son travail de débroussaillage.

Ce centre aquatique serait annexé au Centre scolaire communautaire La Fontaine. Il comprendrait une piscine de 25 mètres, une pataugeoire pour enfants et une glissade, en plus de salles fonctionnelles.

Le bâtiment couvrirait 15 500 pieds carrés et pourrait aller jusqu’à 17 000 pieds carrés si on décide d’y inclure une salle familiale, qui ferait alors bondir la facture à 5,5 millions $.

Le comité formé d’Aline Robichaud, Camille Breau et Jean-Claude Robichaud prépare une campagne de financement dont l’objectif est de 20 000$. On veut ensuite obtenir une étude de faisabilité qui va déterminer si cette initiative est viable dans la communauté du Grand Néguac.

Cependant, le District scolaire francophone Nord-Est et les élus du village de Néguac n’ont pas encore appuyé formellement l’idée.

«On sait que c’est un besoin et que c’est un projet qui va toucher tous les groupes d’âge, mais on ne voit pas encore comment ça va se faire. On veut un projet avec un engagement régional. Pour l’instant, on prépare le terrain pour l’étude de faisabilité qui sera ensuite présentée à la population et aux instances gouvernementales. On n’est pas pressé», a expliqué Jean-Claude Robichaud.

En résumé, l’année 2019 a été assez occupée pour le comité.

Il a fait l’acquisition des plans architecturaux du Centre scolaire communautaire La Fontaine de Néguac auprès du ministère de l’Éducation, il a embauché l’architecte Jacques Boucher, a reçu un plan préliminaire de l’intérieur du centre aquatique ainsi que du site, a assuré une campagne de financement qui a permis de couvrir les frais de l’architecte, a identifié un précédent – le centre aquatique scolaire communautaire au Miramichi Valley High School de Newcastle -, s’est incorporé sous le nom de Centre aquatique Néguac/Alnwick (une corporation sans but lucratif), a obtenu une marge de crédit d’une banque locale et a identifié une firme d’experts-conseils pour une étude de faisabilité en temps opportun.

D’ici à 2024, le comité va se concentrer à acquérir les fonds pour l’étude de faisabilité.

Jean-Claude Robichaud comprend que le Village de Néguac a d’autres priorités pour l’instant.

«Le comité veut que les rénovations au Sportplex soient complétées avant la piscine. Le Sportplex répond à un besoin et c’est une priorité pour Néguac. On ne veut pas nuire à ça. En fin de semaine, il y avait un gros tournoi de ballon sur glace qui a attiré des équipes du Québec et des Maritimes. Cela a amené de l’argent dans la communauté. Il y a aussi les Ice Dogs de Néguac (de la Ligue de hockey senior Acadie-Chaleur)», énumère le porte-parole.

Le Sportplex, construit en 1991, nécessite des réparations urgentes d’une valeur de 1,5 million $.