Higgs, Ford et Moe veulent mettre en service des petits réacteurs nucléaires

Trois premiers ministres provinciaux comptent sur des petits réacteurs nucléaires pour lutter contre les changements climatiques, a indiqué une entreprise qui est en train de les mettre au point.

Dans un communiqué de presse publié samedi, ARC Nuclear, une entreprise établie au Nouveau-Brunswick, annonce que son président sera présent à une cérémonie de signature à laquelle participeront dimanche les premiers ministres du Nouveau-Brunswick (Blaine Higgs), de l’Ontario (Doug Ford) et de la Saskatchewan (Scott Moe).

Les trois provinces comptent collaborer sur la mise en service de réacteurs modulaires « dans le but d’atténuer les effets des changements climatiques »

Selon le gouvernement ontarien, Doug Ford rencontrera ses homologues Scott Moe et Blaine Higgs, pour une conférence de presse qui se déroulera dans un hôtel situé près de l’aéroport international Pearson.

Les porte-parole des cabinets de Scott Moe et de Doug Ford ont confirmé que l’annonce commune est liée à un accord sur les petits réacteurs modulaires.

M. Moe a déclaré plus tôt ce mois-ci que le nucléaire devait être déployé dans le monde entier afin de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Il a ajouté que sa province était bien placée pour soutenir davantage l’énergie nucléaire, faisant état de ses vastes réserves de minerai d’uranium à haute teneur.

ARC Canada, dont le siège social est situé à Saint-Jean, affirme que sa mission est de commercialiser un petit réacteur modulaire avancé qui, selon elle, peut « fournir une énergie sûre, fiable, économiquement compétitive et sans émissions de carbone ».