Crise des poubelles: la CSR-PA garantit une transition tout en douceur

La Commission des services régionaux de la Péninsule acadienne (CSR-PA) garantit une transition tout en douceur de l’actuel système de collecte des déchets résidentiels, assuré par des entrepreneurs locaux, à celui qu’elle implantera au printemps.

La crise des poubelles a été un fait saillant de l’année 2019 dans la Péninsule acadienne. La Municipalité régionale de Tracadie a notamment utilisé son droit de veto pour bloquer l’initiative de la Commission de se doter d’une flotte d’employés et de véhicules pour la cueillette hebdomadaire des ordures et des matières recyclables.

Ce n’est que tout récemment que la MRT a lâché le morceau, au moment où elle a choisi de lancer son propre service.

La CSR-PA a alors pu demander et obtenir de la Commission des emprunts de capitaux pour les municipalités une somme de 1,9 million $ pour l’achat de cinq camions automatisés neufs et d’un sixième de seconde main.

Cette semaine, un appel de candidatures a été lancé afin de trouver cinq conducteurs qui assureront le service.

Cependant, il y a un mais. L’opposition de la MRT a provoqué des délais qui font en sorte que la CSR-PA ne pourra recevoir ses camions avant avril ou mai et lancer sa propre flotte d’ici au printemps 2020.

Et comme les contrats avec les deux entrepreneurs locaux couvrant l’ensemble de la région se terminent le 21 janvier, il fallait trouver rapidement une solution pour ne pas avoir à vivre une interruption de services.

Qui dit interruption dit une accumulation des poubelles sur le bord de la route et un mécontentement massif de la population.

Résultat: un des deux entrepreneurs a accepté de poursuivre son engagement jusqu’à l’instauration de la flotte de la CSR-PA, qui a corrigé le reste de l’imbroglio en louant quatre camions pour toute la durée de la transition. D’où l’appel de candidatures de conducteurs à temps plein lancé cette semaine.

«Nous garantissons qu’il n’y aura aucune interruption de service, a assuré Cédric Landry, responsable des communications à la CSR-PA. Nous avons déjà commencé à nous préparer. Nous embaucherons sous peu des conducteurs et ces conducteurs devront conduire quelque chose, d’où la location de quatre véhicules. Il faut aussi comprendre que de trouver des camions pour les poubelles, ce n’est pas comme aller chercher une voiture chez un détaillant. Nous essayons de trouver la meilleure option pour que les citoyens n’en subissent aucune conséquence.»

Les changements à venir dans la collecte des déchets et des matières recyclables domestiques nécessiteront probablement un déplacement de main-d’oeuvre, admet M. Landry. Il s’attend à ce que des conducteurs qui travaillent actuellement dans l’entreprise privée soient intéressés par l’offre d’emploi de la CSR-PA.

Il y aura également une campagne de sensibilisation citoyenne sur la gestion des déchets et des bacs. À moins d’avis contraire, les horaires de cueillette resteront les mêmes, précise le porte-parole.

Quant à la Municipalité régionale de Tracadie, le maire Denis Losier a indiqué que le processus d’offrir le service est actuellement en cours. n