Bathurst gagnerait énormément à réduire sa production de déchets

Selon l’environnementaliste Christophe Couverchel, la Ville de Bathurst pourrait épargner 100 000$ par année en réduisant de 60% sa production de déchets.

En plus d’avoir ouvert une des premières épiceries zéro déchet dans la région Chaleur, M. Couverchel supervise actuellement le deuxième Défi des familles «quasi» zéro déchet.

Lundi soir, il s’est adressé aux élus de Bathurst afin de les inciter à suivre le pas et à réduire la production de déchets au niveau municipal.

«Il y a un intérêt écologique, mais aussi économique pour la ville», a souligné l’environnementaliste.

Moins il y aura de déchets à enfouir, moins les citoyens devront débourser, a-t-il précisé.

M. Couverchel assure qu’une réduction de 60% est réalisable.

La preuve, l’an dernier lors du premier défi zéro déchet, les familles avaient réussi à réduire de 80% en moyenne leur gaspillage, note-t-il.

Comment s’y prendre?

M. Couverchel explique qu’il y a six lignes directrices à suivre pour réduire ses déchets: refuser les sacs et les emballages plastiques; favoriser le magasinage en vrac, c’est-à-dire sans emballage; faire soi-même ses produits d’entretien ménager et cosmétiques; éviter les matériaux à usage unique; réutiliser; et finalement, faire du compostage.

Lundi, il a tenté de mettre en valeur les bienfaits du compostage, notamment par le biais des biodigesteurs, aussi appelé «cône vert».

Le cône vert est un dispositif produisant des biogaz qui transforment en compost tous les déchets domestiques d’une famille de taille moyenne, incluant la viande et le poisson.

Chauffé dans le jardin par le soleil, il peut complémenter ou remplacer les composteurs traditionnels.

«Nos déchets alimentaires comptent pour 20 à 45% de nos ordures. Peut-être même plus au Canada», a-t-il souligné lors d’une entrevue téléphonique.

Le digesteur est donc, selon lui, un outil important pour avancer dans la bonne direction.

La Ville n’est pas opposée

M. Couverchel a salué l’intérêt du maire de Bathurst de favoriser l’accès aux biodigesteurs dans sa communauté.

Le conseiller Samuel Daigle précise que rien n’a encore été décidé, mais que lui et ses collègues sont ouverts aux nombreuses possibilités.

L’activiste du Zéro Déchet aimerait aussi voir un point de collecte à l’hôtel de ville de Bathurst, où les citoyens pourraient plus facilement se procurer leur matériel de compostage.