Moncton: l’Impulse expulsée

L’Impulse, discothèque située sur la rue Main de Moncton, a définitivement fermé boutique le 1er décembre. Le groupe immobilier Ashford, qui a racheté la bâtisse où se situait la boîte de nuit, n’a pas renouvelé le bail de l’établissement.

Ouverte depuis juillet, l’Impulse n’aura pu animer les nuits de Moncton que quelques mois.

«Ashford nous a évincés du bâtiment, déplore Bryan Heisler, propriétaire de l’établissement. Lorsqu’ils ont racheté l’édifice en septembre, ils n’ont pas souhaité renégocier un potentiel bail avec nous. Nous n’avons pas eu d’autres choix que de partir au 1er décembre.»

Le promoteur immobilier souhaite démolir puis reconstruire le bâtiment.

«Ils vont détruire la section arrière qui donne sur la rue Westmorland, mais ils vont peut-être également démolir la section frontale où se trouvait l’Impulse. C’est pour cela qu’il ne veulent pas renouveler le bail», assure le M. Heisler.

Selon Patrick Gillespie, président du groupe Ashford, ces rénovations sont nécessaires.

«Nous avons fait une évaluation de la bâtisse, et les réparations nous coûteraient plus cher que de reconstruire, affirme-t-il. Il y a une multitude de problèmes dans cet édifice.»

Le président estime que Ashford agit en toute légalité.

«Nous avons été très clairs sur nos projets de démolition et de rénovation lors du rachat du bâtiment, soutient M. Gillespie. Nous avons signé un contrat avec les gérants de la discothèque, qui nous donnait le droit de les évincer au bout de 10 jours. Nous leur avons finalement laissé un préavis supérieur à 30 jours. Cette situation n’est donc pas une surprise pour eux, et je ne comprends vraiment pas leur réaction. Après leur départ, nous avons retrouvé l’intérieur du bâtiment saccagé à coup de massue, dans la section que nous ne comptions pas démolir.»

Le groupe immobilier ne sait pas encore s’il déposera plainte à ce sujet. Pour l’avenir, il n’est pas question de rouvrir une boîte de nuit dans l’édifice.

«Nous ne sommes pas dans le business des night clubs, souligne le président d’Ashford. Une fois rénové, le bâtiment servira à louer des espaces de bureaux. Nous souhaitons également agrandir la tour d’Assomption Vie.»

Ashford a en effet investi des millions de dollars au cours des dernières semaines pour le rachat de plusieurs propriétés au centre-ville. Ainsi, en plus de la tour d’Assomption Vie, le groupe a fait l’acquisition de l’ancien cinéma Paramount pour 1,1 million $, ainsi que de l’ancienne prison provinciale, située le long du boulevard Assomption, pour la somme de 1,3 million $.