Trudeau est «un visage à deux faces», selon Trump

Quatre chefs de gouvernement de pays membres de l’OTAN, dont le premier ministre Justin Trudeau, se seraient moqués du président Donald Trump lors d’une conversation enregistrée mardi soir par une caméra de télévision dans un salon du palais de Buckingham, à Londres.

Le président des États-Unis a répliqué mercredi, notamment en qualifiant M. Trudeau de visage à deux faces.

Les images de la BBC retransmises par le réseau anglais de la Société Radio-Canada montrent le premier ministre britannique, Boris Johnson, qui disait au président français Emmanuel Macron: « c’est pour ça que vous êtes en retard? ». À ce moment, M. Trudeau a ajouté: « il est en retard parce qu’il a eu une conférence de presse inattendue de 40 minutes ».

Cette remarque du premier ministre du Canada semblait être une référence à un long échange précédent entre le président des États-Unis et les journalistes.

M. Trudeau a ensuite dit: « son entourage est tombé des nues ».

Le nom de Donald Trump n’a toutefois jamais été mentionné lors de cet échange auquel a aussi assisté le premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte.

Lors de sa rencontre devant des journalistes aux côtés de la chancelière de l’Allemagne Angela Merkel mercredi, le président Trump a traité le premier ministre du Canada de visage à deux faces. Il a dit croire que M. Trudeau était furieux après qu’il lui ait dit la veille que le Canada ne consacrait pas 2 pour cent de son produit intérieur brut (PIB) à la défense, ce qui est l’objectif établi par l’OTAN.

Plus tôt en journée, le président Trump avait aussi manifesté de l’irritation face à la France à propos du budget consacré à la défense.

L’an dernier, après le sommet des pays du G7 tenu à La Malbaie, au Québec, le président Trump avait traité Justin Trudeau de très malhonnête et faible. Il avait reproché au premier ministre canadien de s’être conduit de façon docile durant le sommet, mais d’avoir critiqué les tarifs douaniers américains sur l’acier et l’aluminium.

Les leaders de l’OTAN tiennent mercredi une réunion à Watford, en périphérie de Londres, pour une cérémonie qui marquera le 70e anniversaire de l’alliance militaire et pour tenter de régler leurs différends sur le financement de l’organisation et sur certaines orientations stratégiques.