L’U de M rendra hommage aux victimes de la tuerie de l’École polytechnique

Plusieurs universités du pays honoreront la mémoire des 14 femmes tuées lors de la tuerie de l’École polytechnique de Montréal, survenue le 6 décembre 1989. Un faisceau lumineux sera projeté dans le ciel de Moncton.

«Pour les trente ans du drame, l’école Polytechnique de Montréal souhaitait rendre un hommage national, explique Gabriel Cormier, doyen par intérim de la faculté d’ingénierie de l’Université de Moncton. L’établissement a réuni quatorze universités du pays, dont l’U de M, afin d’honorer les quatorze femmes tuées le 6 décembre 1989.»

Pour l’occasion, les universités allumeront simultanément un faisceau lumineux, et chacun d’entre eux représentera une victime. L’événement aura lieu à 18 heures.

«C’est un très gros jet de lumière qui sera projeté dans le ciel, précise M. Cormier. Il sera visible de presque partout à Moncton, il nous a même fallu l’approbation de Transports Canada car il dépassait la ligne principale d’atterrissage de l’aéroport.»

Cinq établissements retransmettront l’événement en direct. Les cérémonies seront ouvertes au public à Moncton, et tout au long de la journée,  l’U de M rendra hommage aux femmes décédées par le biais de diverses activités. Ainsi, un coin de recueillement sera mis en place, des intervenants de l’école Polytechnique passés par l’U de M viendront prendre la parole, et une marche silencieuse sera organisée autour du campus de Moncton.

Le 6 décembre 1989, un homme armé de 25 ans avait ouvert le feu sur vingt-huit personnes à l’École Polytechnique de Montréal, assassinant quatorze femmes avant de se suicider. La fusillade, à motif antiféministe selon l’auteur du drame, reste la tuerie en milieu scolaire la plus meurtrière de l’histoire de Canada.