Poursuite policière: 16 chefs d’accusation contre Joshua Rossiter

Joshua Thomas Rossiter sera de retour en Cour provinciale le 7 janvier. Il fait face à 16 chefs d’accusation en lien avec la soirée du 7 décembre. Il avait alors été arrêté après une poursuite policière à Moncton.

L’homme âgé de 27 ans, de Moncton, a comparu brièvement en Cour provinciale mardi après midi.

Le juge Troy Sweet a lu les accusations et a reporté l’audience de libération conditionnelle jusqu’en janvier afin de donner à l’accusé le temps de se procurer un avocat ou de formuler une demande d’aide juridique.

Il demeure pour l’instant derrière les barreaux. Le juge lui a interdit de contacter les deux victimes dans cette affaire.

Le samedi 7 décembre, la GRC de Codiac enquêtait sur les lieux de deux vols qualifiés et d’un vol sur le chemin Mountain.

À la suite d’un appel, vers 3h30, ils ont trouvé un véhicule qui répondait à la description du véhicule impliqué dans les autres incidents.

Le conducteur a résisté à son arrestation et a heurté plusieurs véhicules dans le stationnement, dont trois véhicules de police. Il s’est ensuite dirigé vers des policiers et un agent a tiré sur le véhicule du suspect.

La police a poursuivi le véhicule, qui a fait une sortie de route près de l’intersection des chemins Horsman et Berry Mills, dans le nord-ouest de la ville, un endroit assez éloigné de la rue Mountain.

Joshua Rossiter a été arrêté et transporté à l’hôpital pour recevoir des soins pour blessures mineures par balle. Les mesures prises par la police lors de cet incident feront l’objet d’une enquête indépendante.

Il a été accusé de conduite sous le coup d’une interdiction le soir même.

Lors de sa comparution mardi, plusieurs nouveaux chefs d’accusation ont été déposés.

Joshua Rossiter est accusé de conduite dangereuse d’un véhicule à moteur et d’avoir endommagé des véhicules de police. On l’accuse aussi de ne pas s’être arrêté lorsque la GRC le poursuivait en voiture.

Il est accusé d’avoir volé de l’argent à Douina Daoud alors qu’il était armé d’un couteau ou d’une imitation d’un couteau, et d’avoir tenté de voler de l’argent à Diana Bolonyi.

Il aurait aussi volé de l’essence d’une station-service Irving située sur la rue Mountain.

Il fait également face à quatre chefs d’accusation selon lesquels il aurait conduit un véhicule alors que la juge Lucie Mathurin le lui avait interdit dans une ordonnance émise le 23 novembre, et quatre chefs d’accusation de conduite alors que son permis était suspendu.

De plus, il est accusé de voies de fait avec un véhicule envers le gendarme Emmanuel Boily et d’avoir entravé le gendarme Luc Basque dans ses fonctions.