Cruauté animale: la SPCA saisit 53 chiens près de Campbellton

La Société protectrice des animaux du Nouveau-Brunswick a annoncé mercredi soir avoir saisi 53 chiens dans un chenil à l’ouest de Campbellton.

Des enquêteurs de la SPCA du Nouveau-Brunswick ont effectué une visite surprise dans cet établissement enregistré. Selon l’organisme, les animaux étaient enfermés dans des conditions insalubres. Ils souffraient de problèmes dentaires, de malnutrition et avaient des mites d’oreille.

53 chiens ont été saisis. Parmi le groupe se trouvaient des Yorkshire terriers, des caniches, des bergers australiens, des schnauzers, des bichons maltais, des carlins et des Boston terriers

Ils reçoivent des soins depuis.

«Les animaux sont actuellement suivis par un vétérinaire qui évalue leur état de santé. Ils seront ensuite distribués entre les différents refuges de la province. Après une période de détention, ils seront prêts à être adoptés s’ils peuvent l’être», précise Tony Porter, directeur de la protection animale.

Les animaux saisis ne peuvent être adoptés pour le moment. La SPCA ne tiendra pas non plus une liste d’attente pour les adopter.

Une enquête est en cours et on ignore pour le moment si des accusations seront déposées. La SPCA refuse de dévoiler le nom du propriétaire et de diffuser des photos des chiens avant que la justice ne fasse son travail.

«Nous en sommes à la phase préliminaire. Nous rassemblons les preuves avant de les soumettre au bureau des procureurs de la Couronne», indique Tony Porter.

Il rappelle que les chenils de la province n’opèrent pas sans aucune supervision.

«Les chenils doivent obtenir un permis auprès du gouvernement provincial, chaque année nous inspectons les lieux avant le renouvellement pour nous assurer que les normes sont respectées. Mais nous pouvons aussi faire des contrôles périodiques, même s’il n’y a pas eu de plainte.»

Tony Porter invite quiconque ayant été témoin d’abus ou de négligence à l’égard d’animaux à contacter son organisme.