Un premier Noël au Canada

À des milliers de kilomètres de chez eux, Steve Bogni, Imane Choukri et Yassine Errihani se préparent à fêter leur premier Noël au Canada.

M. Bogni est un chrétien originaire du Cameroun en Afrique centrale. Âgé de 27 ans, il entame actuellement ses études en informatique au CCNB de Bathurst.

L’étudiant a le sourire accroché aux lèvres lorsqu’on lui parle de Noël. Cette année, bien qu’il soit loin de ses proches, il compte quand même aller à la messe et savourer un grand repas camerounais.

Il souligne que l’essentiel pour lui, c’est de se rassembler entre amis ou en famille, afin de célébrer la naissance de Jésus.

«C’est aussi la fin de l’année, donc c’est l’occasion de faire le bilan et projeter des objectifs pour l’an prochain», a-t-il ajouté.

Au Cameroun, M. Bogni explique qu’il décore, comme nous, un sapin. Le père Noël, avec sa tunique rouge et sa longue barbe blanche, est aussi au rendez-vous comme nous en avons l’habitude.

Le festin traditionnel, lui, est par contre bien différent.

«Nous mangeons du DJ (un mélange de plantains et poulet frit) ou encore du Kondré, aussi un mets à base de plantains, mais non mûre.»

L’étudiant a l’intention de préparer un mets semblable pour lui et ses camarades cette année.

Ils seront peut-être moins nombreux à table qu’à l’accoutumée, mais M. Bogni est tout de même impatient de «boire du bon vin» et partager des bons moments.

Initiation à Noël

Mme Choukri et M. Errihani, sont originaires du Maroc, en Afrique du Nord et pratiquent tous deux la religion musulmane.

Les deux étudiants prendront part, pour la première fois cette année, aux célébrations de la fête de Jésus.

Mme Choukri et sa soeur prendront la route jusqu’au Québec où habitent d’autres membres de leur famille.

M. Errihani, lui, suivra le pas de ses nouveaux camarades qu’il appelle maintenant «ses frères chrétiens». Ceux-ci devraient l’initier à Noël lors d’une fête entre amis, à Bathurst.

L’homme âgé de 27 ans mentionne qu’il aime bien chanter et danser alors il pourrait bien amener une saveur marocaine aux festivités.

Les deux étudiants admettent qu’ils ne savent pas exactement à quoi s’attendre, mais ils gardent un esprit ouvert et ont hâte de goûter à de nouvelles traditions.

Dans la religion musulmane, on commémore la naissance du prophète de l’Islam, Mahomet.

M. Errihani et Mme Choukri notent que le principe est essentiellement le même, soit se réunir, échanger des cadeaux et préparer des gâteries.