Des saveurs d’Afrique en plein cœur d’Edmundston

Une toute première épicerie aux saveurs africaines vient d’ouvrir ses portes à Edmundston.

Situé au Centre commercial Brunswick, le Nimba est la première épicerie du genre à voir le jour dans le Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick.

L’entreprise a été lancée par l’homme d’affaires Mohamed Traoré avec l’aide de son associé Abraham Diaby.

La petite boutique offre des produits de l’Afrique qui étaient jusqu’à tout récemment introuvables dans la région.

Différents poissons et fruits de mer ainsi que des produits comme des feuilles de patates douces et du couscous se retrouvent sur les tablettes de l’épicerie fraichement inaugurée.

«La communauté africaine est grandissante dans la région d’Edmundston, on parle maintenant d’environ 300 personnes et de plus en plus d’étudiants qui étudient ici à l’Université de Moncton et au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick. Je crois qu’il y a désormais une certaine demande pour ce genre de produits», a expliqué le commerçant d’origine guinéenne.

«Pour se procurer des produits typiquement africains, il fallait dresser une liste d’épicerie, s’organiser avec la famille et les amis et se déplacer jusqu’à Moncton, Québec ou Montréal, ce n’était pas l’idéal», a souligné Mohamed Traoré.

Si le nombre de produits disponibles à sa boutique est relativement limité pour l’instant, le commerçant entend bien élargir l’offre et peut-être même ajouter des saveurs asiatiques, indiennes et d’Amérique du Sud aux produits vendus à son épicerie.

Issu du milieu bancaire et de la finance, le propriétaire du Nimba a pu bénéficier de La Ruche, un accélérateur d’entreprises et programme de mentorat pour entrepreneurs immigrants à Edmundston.

«Il offre des outils pour devenir un entrepreneur aguerri», a affirmé sans hésiter Mohamed Traoré.

L’épicerie a officiellement été inaugurée samedi après-midi, en présence de plusieurs dignitaires.

«Ça démontre qu’il y a un besoin, mais aussi les succès en matière d’intégration. Il y a des merveilles culinaires de l’Afrique à découvrir», a affirmé la députée Francine Landry, qui a eu l’occasion de séjourner dans plusieurs pays de ce continent lorsqu’elle était ministre provinciale responsable de la Francophonie.

«C’est une belle chose que de voir d’autres produits et d’essayer de nouvelles recettes», a quant à lui souligné son collègue député Jean-Claude D’Amours.

«C’est quelque chose qui était dû d’avoir un commerce du genre à Edmundston», a pour sa part souligné Cyrille Simard, le maire de la municipalité.

Le Nimba est l’une des très rares épiceries africaines se trouvant au Nouveau-Brunswick. Il est existe actuellement ailleurs à Moncton, à Fredericton et à Bathurst.

Le terme est le symbole de fertilité en Afrique. «Le nom Nimba est une façon pour nous d’honorer nos mères et nos familles», a expliqué Mohamed Traoré.