L’Opération Nez rouge a repris la route

Les bénévoles d’Opération Nez rouge au Nouveau-Brunswick ont à nouveau revêtu leur dossard rouge durant la fin de semaine au cours de laquelle 467 raccompagnements de fêtards ont été effectués à travers la province.

Ce nombre est pratiquement identique à celui ayant été enregistré lors du week-end précédent.

Les bénévoles d’Opération Nez rouge, réunis au sein de 35 équipes oeuvrant dans la Péninsule acadienne, ont franchi le cap de la centaine au cours des deux soirées d’activités où 211 raccompagnements ont été effectués au total.

À mi-chemin de la campagne 2019, ces derniers totalisent déjà plus de 500 raccompagnements.

«Chapeau aux bénévoles qui étaient peu nombreux, ils ont redoublé d’effort pour remplir les demandes qui parfois avaient un délai d’attente considérable», a affirmé Jean-Marie Boudreau, le coordonnateur de l’Opération Nez rouge dans la Péninsule acadienne.

L’organisme s’est dit troublé d’apprendre que la GRC a effectué des arrestations durant la fin de semaine pour conduite avec les facultés affaiblies et accident de voiture causé par l’alcool, et ce, malgré le service offert par Nez rouge dans la région.

Dans la région Chaleur, les bénévoles de l’organisme ont pris la route à un total de 104 reprises vendredi et samedi soir, un nombre sensiblement plus élevé que celui enregistré la fin de semaine précédente.

À Edmundston, l’équipe d’Opération Nez rouge à œuvré à 56 occasions vendredi soir et 77 fois le lendemain.

Finalement à Saint-Jean, les bénévoles de l’endroit  ont effectué 57 raccompagnements durant le week-end, un nombre légèrement supérieur à celui du week-end précédent et qui a permis de franchir le cap des 100 raccompagnements effectués durant l’actuelle campagne de l’organisme.