Se relever après avoir perdu sa maison une semaine avant Noël

Au moment où elle devrait compléter ses préparatifs de Noël, Anne Guignard a bien d’autres soucis en tête. En début de semaine, la femme d’Allardville a tout perdu dans l’incendie de sa maison.

Mme Guignard continue d’avancer malgré la souffrance.

Elle n’a pas le choix, souligne-t-elle. Sa fille, la petite Alexanne, compte sur elle.

En rentrant du travail mardi soir, vers 21h, la mère a entendu un léger crépitement.

«J’ai avancé jusqu’au perron sans trop y penser, mais quand j’ai ouvert la porte je ne voyais rien du tout. Il y avait beaucoup beaucoup de fumé», se souvient-elle.

Heureusement, Alexanne dormait chez son père ce soir-là.

Après avoir appelé le service d’incendie, les flammes ont continué à brûler jusqu’aux petites heures du matin.

Poutchie, la chienne de la famille, ainsi que l’oiseau de compagnie ont péri dans l’incendie.

«Ma fille se porte bien, mais elle s’ennuie terriblement de ses animaux et ses jouets, a témoigné la mère. Je pense qu’elle réalise petit à petit.»

À moins d’une semaine de Noël, Mme Guignard est débordée.

Elle explique qu’elle doit, entre autres, organiser l’enterrement de la petite Poutchie, brancher l’électricité et décorer un nouveau sapin au «camp» où elle compte célébrer le réveillon avec sa fille, acheter de nouveaux cadeaux et entreprendre des démarches avec son assureur.

La petite Alexanne prenait soin de sa chienne depuis trois ans. «C’était son bébé», souligne sa mère. – Gracieuseté

Campagne de financement

À la suite des événements, Carole Bellefleur, une cousine de Mme Guinard, a décidé de mettre en place une collecte de fonds sur la plateforme GoFundMe.

En trois jours, plus de 1700$ ont été amassés.

«Ça me fait chaud au coeur, je ne pensais pas que j’étais aussi aimé par la communauté», a exprimé la sinistrée.

Mme Bellefleur précise que les dons de vêtements sont aussi appréciés dans ces temps difficiles.

Jessica Picot, la nièce de Mme Guinard, raconte que la tragédie est difficile à avaler pour toute la famille.

«C’est toujours chez elle qu’on passait Noël… Cette année ça va être très différent», a-t-elle confié à l’Acadie Nouvelle.

«C’était aussi la maison où on dormait lorsqu’on rendait visite à la famille. C’est troublant de savoir qu’elle est détruite.»

La cause de l’incendie n’a pas encore été confirmée, mais Mme Guignard estime que les flammes ont pris naissance dans la sécheuse à linge qui était en marche ce soir-là.

Pour éviter les feux de sécheuse, Prévention des Incendies du Canada (PIC) recommande de bien nettoyer les filtres à mousse avant et après chaque utilisation et de vérifier le boyau d’évacuation afin de s’assurer qu’il n’est pas obstrué.

«Ne jamais utiliser votre sécheuse sans son filtre à mousse», a également prévenu l’organisme.

PIC ne conseille pas de quitter la maison lorsque la sécheuse fait son travail.