Le chanteur Oneil Devost est décédé

L’année culturelle 2020 en Acadie a débuté sur une bien triste note.

Le chanteur country Oneil Devost a rendu l’âme mercredi matin, après avoir été victime d’un accident vasculaire cérébral au cours de la fin de semaine.

C’est la fille de l’artiste originaire du Madawaska qui a annoncé la triste nouvelle sur les réseaux sociaux peu de temps après le décès.

Le chanteur était un grand partisan du club de hockey les Canadiens de Montréal.

Il avait d’ailleurs composé une chanson rendant hommage à son équipe favorite et aux légendes qui ont fait les beaux jours du Tricolore, chanson qui lui avait procuré une certaine notoriété à travers le pays.

Il était d’ailleurs possible d’entendre la chanson Les super Canadiens de Montréal lorsque le club de hockey évoluait à domicile et sur les ondes de certaines stations de radio.

Oneil Devost a été propriétaire du bar Le Paradis du prisonnier, un établissement qui était situé au centre-ville d’Edmundston jusqu’à sa fermeture en 1998.

Jimmy Gallant, un chanteur country lui aussi originaire d’Edmundston, a eu l’occasion de côtoyer Oneil Devost au cours des 40 dernières années.

Il a qualifié la nouvelle comme étant “terrible”.

«Je pleure mon grand chummy et pionnier du country… Il était direct, pas très commode, mais c’était un excellent auteur-compositeur-interprète. Il n’y en avait pas deux comme lui!», a affirmé Jimmy Gallant.