L’Aquarium et Centre marin de Shippagan est là pour rester, dit Robert Gauvin

L’Aquarium et Centre marin de Shippagan ne fermera pas ses portes. C’est ce qu’a confirmé Robert Gauvin, ministre du Tourisme et député de Shippagan-Lamèque- Miscou, vendredi après-midi.

Le reportage du quotidien Telegraph Journal sur le financement du Centre Marin de Shippagan en a révolté plus au cours des dernières heures.

Dans ce texte, publié jeudi sur le web et en manchette de l’édition papier de vendredi, on affirme que l’Aquarium, qui agit à titre de centre de recherche et héberge une centaine d’espèces de poisson, génère un peu moins de 120 000$ en revenus par année alors qu’il reçoit 1,12 million $ du gouvernement provincial.

Kris Austin, le chef de la People’s Alliance, a proposé la privatisation complète ou partielle de cette attraction touristique, une option qui n’a jamais été sur la table, assure Robert Gauvin.

«Je ne comprends pas d’où sort cette controverse», a dénoncé le ministre lors d’une entrevue téléphonique.

«Le Centre marin a un mandat particulier parce qu’on y élève, par exemple, des centaines de milliers de homards qu’on déverse ensuite dans la mer pour les pêcheurs locaux.»

Ce dernier affirme que la province reconnaît la valeur de l’Aquarium et Centre marin au-delà des gains financiers et qu’il n’a jamais été question de fermeture ni de privatisation.

«Chaque année, des discussions ont lieu sur ce sujet et à chaque fois on réalise à quel point cet établissement est important pour la Péninsule acadienne et pour le Nouveau-Brunswick. Juste en termes des ressources remises à la mer et au trafic qu’il génère pour la ville de Shippagan», a-t-il écrit sur son compte Facebook.

En quelques heures, la publication avait déjà récolté une centaine de réactions. Alors que certains sont soulagés par cette mise au point, d’autres dénoncent le «scandale fictif» qui a été propagé par le quotidien anglophone.

L’aquarium public de Shippagan, le plus grand en Atlantique, a connu une hausse de l’achalandage de 21% de 2018 à 2019.