10 événements politiques à surveiller en 2020

NDLR: Voici les dix événements à surveiller en politique provinciale en 2020 selon notre correspondant parlementaire à Fredericton, Mathieu Roy-Comeau.

1. Les négociations collectives

Le premier ministre Blaine Higgs sera-t-il encore une fois interpellé par les travailleurs de foyers de soins à la recherche d’un nouveau contrat? – Archives

L’adoption du projet de loi 17 quelques jours seulement avant Noël a peut-être permis d’éviter une grève générale illimitée dans les foyers de soins, mais le conflit de travail entre le gouvernement du premier ministre Blaine Higgs et plus de 4000 syndiqués du secteur est toujours bien vivant. Ceux-ci risquent d’ailleurs de traîner la province devant les tribunaux pour contester la loi. D’autres négociations collectives dans les secteurs public et parapublic pourraient bien tourner au vinaigre en 2020 si M. Higgs continue à faire preuve de la même détermination pour limiter les coûts de la main-d’oeuvre.

2. Le budget 2020-2021

Le ministre des Finances, Ernie Steeves. – Acadie Nouvelle: Pascal Raiche-Nogue

Le gouvernement Higgs honorera-t-il sa promesse électorale en présentant le 10 mars un deuxième budget équilibré tout en réduisant la dette publique d’au moins 125 millions $ de plus que l’an dernier? Les résultats financiers du deuxième trimestre suggèrent que c’est tout à fait possible. Les progressistes-conservateurs sont cependant sous pression de la part de leurs partenaires de l’Alliance des gens qui réclament au plus vite des baisses d’impôts pour les contribuables. Le gouvernement pourrait aussi avoir l’envie d’offrir un cadeau aux électeurs au cas où la province se retrouverait en élections hâtives.

3. Les élections partielles

Le chef du Parti libéral, Kevin Vickers, tentera de faire son entrée à la législature. – Archives

Le premier ministre Higgs a promis d’annoncer en mars quand auront lieu les élections partielles dans Baie-de-Shediac-Dieppe et Sainte-Croix. Ces partielles pourraient cependant seulement avoir lieu plusieurs mois plus tard si M. Higgs le désire.

Une défaite dans Sainte-Croix pour le Parti progressiste-conservateur pourrait signaler la fin du gouvernement minoritaire de Blaine Higgs et le déclenchement d’élections générales. Le chef du Parti libéral, Kevin Vickers, devrait l’emporter facilement dans Baie-de-Shediac-Dieppe.

4. La vaccination obligatoire

Le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy, fera-t-il adopter son projet de loi sur la vaccination obligatoire? – Acadie Nouvelle: Mathieu Roy-Comeau

Le projet de loi du ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy, sur la vaccination obligatoire dans les écoles et les garderies du Nouveau-Brunswick pourrait revenir à l’avant-plan dès que l’Assemblée législative reprendra ses travaux en mars. L’adoption du projet de loi 11 par une majorité de députés est toutefois loin d’être garantie, surtout avec le recours à la clause dérogatoire pour le protéger d’un éventuel recours en justice.

5. L’avenir de la Clinique 554

La clinique 554, un cabinet de médecine familiale de Fredericton qui risque de fermer ses portes, faute de financement provincial. – Archives

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a promis en campagne électorale d’obliger le gouvernement du Nouveau-Brunswick à payer pour les avortements chirurgicaux réalisés à l’extérieur des hôpitaux. La seule clinique d’avortement de la province, la Clinique 554 de Fredericton, menace de fermer ses portes en raison du refus de la province de financer cette partie de ces activités. Plus de deux mois après le scrutin fédéral, la riposte du gouvernement Trudeau se fait toujours attendre. Une rencontre face à face entre M. Trudeau et M. Higgs en décembre n’a pas permis de dénouer l’impasse.

6. Les élections municipales

– Archives

Les citoyens du Nouveau-Brunswick ont rendez-vous avec les urnes le 11 mai pour élire 104 maires, 542 conseillers municipaux, 86 conseillers scolaires et 18 membres des conseils d’administration des deux réseaux de la santé. Lors des élections quadriennales de 2016, plus du quart des postes ont été pourvus par acclamation ou sont demeurés vacants. Près d’un maire sur deux a été élu sans opposition. Les personnes intéressées ont jusqu’au 9 avril pour déposer leur candidature chez Élections NB.

7. La chefferie du NPD

Jennifer McKenzie, ancienne chef du Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick. Qui lui succèdera? – Archives

Après une première tentative ratée l’an dernier, le Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick est une fois de plus à la recherche d’un nouveau chef pour remplacer Jennifer McKenzie qui a quitté ses fonctions en février après une autre élection désastreuse pour le NPD l’année précédente. Les néo-démocrates choisiront leur nouveau chef le 6 juin. La période de mise en candidature se termine 4 mai. Personne n’a encore annoncé officiellement sa candidature. Un premier congrès à la direction du NPD qui devait avoir lieu en août dernier a été annulé après que le seul candidat intéressé ait failli le processus de filtrage.

8. Le nouveau PDG d’Énergie NB

Le PDG d’Énergie NB, Gaëtan Thomas, est sur le point de prendre sa retraite. – Archives

Gaëtan Thomas prendra officiellement sa retraite à la fin du mois de juin après avoir passé dix ans à la tête de la société de la Couronne. Son successeur qui n’est pas encore connu aura une tâche titanesque devant lui. Énergie NB est aux prises avec une dette élevée et d’importants besoins en infrastructure. Le nouveau PDG devra notamment poursuivre l’édification du réseau électrique intelligent, préparer la suite de la centrale au charbon de Belledune, multiplier les sources d’énergie renouvelable et tourner définitivement la page sur l’échec de Joi Scientific.

9. La privatisation du cannabis

La succursale de Cannabis NB de Campbellton. – Archives

Le gouvernement Higgs doit annoncer ce printemps l’entreprise choisie pour succéder à Cannabis NB dans la distribution et la vente de cannabis à des fins récréatives au Nouveau-Brunswick. Fredericton a annoncé en novembre son intention de remplacer la société de la Couronne par un monopole privé afin de juguler les pertes financières. Si tout se déroule comme prévu, l’entreprise devrait remplacer Cannabis NB avant la fin de 2020.

10. Des réformes et encore des réformes

Après un peu plus d’un an sous la gouverne des progressistes-conservateurs, la machine gouvernementale bouillonne de réformes qui devraient être à point en 2020. Réforme de la santé, réforme de l’éducation, réforme fiscale et réforme de la gouvernance locale; les prochains mois s’annoncent chargés et Blaine Higgs a déjà prévenu que certains de ces changements, notamment en santé, ne plairont pas à tout le monde. Le premier ministre n’a cependant pas l’intention de laisser son statut de minoritaire l’arrêter, quitte à se retrouver devant les urnes. La restructuration des services en santé, l’élimination des niveaux aux primaires, la refonte de certaines taxes et un meilleur partage des coûts et des services entre municipalités sont notamment à l’ordre du jour.