Tuerie à Fredericton: l’accusé serait maintenant apte à subir son procès

Deux psychiatres affirment que l’homme accusé du meurtre de deux policiers et de deux civils à Fredericton en 2018 est maintenant apte à subir son procès, mais c’est un jury qui devra prendre la décision.

Matthew Raymond a comparu lundi devant la Cour du banc de la reine du Nouveau-Brunswick à Fredericton, par visioconférence depuis le Centre hospitalier Restigouche, à Campbellton, où il est actuellement détenu et soigné.

Un premier psychiatre avait présenté son rapport en décembre; le tribunal a appris lundi qu’un deuxième psychiatre a observé M. Raymond au cours du week-end. Bien que les deux rapports n’aient pas été rendus publics, le juge Fred Ferguson a annoncé lundi que les psychiatres en venaient à la même conclusion.

Un comité d’examen se réunira le 15 janvier pour discuter de la détention de l’accusé et de tout traitement qu’il devra subir.

Les avocats de la Couronne et de la défense devront maintenant fixer une date pour qu’un jury détermine si l’accusé est apte à subir son procès pour les quatre meurtres au premier degré. Un précédent jury avait conclu en octobre que M. Raymond était inapte, ce qui a entraîné une période de soins de 60 jours, qui lui a permis de recevoir des médicaments antipsychotiques.

«Nous estimons que Matthew Raymond est actuellement apte, a soutenu lundi l’avocat de la défense, Nathan Gorham, devant le tribunal. Je suis en mesure de communiquer avec lui très efficacement. Nous nous attendons à présenter une défense au procès.»

Me Gorham a par ailleurs déclaré qu’il demanderait un procès devant juge seul.

«Nous croyons que les exigences juridiques dans cette affaire demandent un procès devant juge seul. Bien que le Code criminel stipule qu’un procès pour meurtre doit être tenu devant jury, à moins que la Couronne ne consente (à un procès devant juge seul), nous estimons que compte tenu des circonstances particulières de cette affaire, le juge pourrait se passer du consentement de la Couronne», a-t-il plaidé.

M. Gorham a admis que de tels cas sont rares, mais il estime que cette cause est exceptionnelle.

Matthew Raymond est accusé d’avoir abattu les policiers municipaux Robb Costello et Sara Burns, ainsi que deux civils, Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright, à l’extérieur d’un immeuble d’appartements le 10 août 2018.

Les deux civils ont été tués alors qu’ils chargeaient leur voiture pour un voyage, alors que les policiers ont été abattus alors qu’ils arrivaient sur les lieux.