L’Iran semble se calmer après les frappes contre des bases en Irak, dit Trump

Le président américain Donald Trump a affirmé mercredi matin que l’Iran semble « se calmer » et qu’aucun Américain n’a été blessé ou tué par les missiles iraniens qui ont frappé mardi deux bases irakiennes où sont déployés des militaires américains.

S’exprimant depuis la Maison-Blanche, M. Trump a annoncé que les États-Unis imposeront immédiatement à Téhéran de nouvelles sanctions « jusqu’à ce que l’Iran modifie son comportement ».

L’Iran a lancé ces frappes quelques jours après que M. Trump eut autorisé l’élimination du général iranien Qassem Soleimani, qui commandait la force d’élite Al-Qods. M. Trump a de nouveau justifié mercredi l’assassinat du général Soleimani.

M. Trump a répété que les États-Unis ne « permettraient jamais à l’Iran d’avoir une arme nucléaire ». Il a demandé de nouveaux pourparlers sur le nucléaire iranien pour remplacer l’accord international de 2015 duquel Washington s’est retiré.

Le président a enfin indiqué qu’il demanderait à l’OTAN de jouer un rôle plus important dans le processus de paix au Moyen-Orient.