Des chasseurs de fantômes dans la maison Doucet Hennessy

Des chasseurs de fantômes ont arpenté les pièces de la maison Doucet Hennessy, en fin de semaine, à Bathurst. Melynda Jarratt, historienne et présidente de l’édifice historique, dévoile que des «résidus spirituels» ont été détectés.

Mme Jarratt n’est pas étonnée d’apprendre qu’après 200 ans d’existence, la résidence, autrefois appartenue par ses ancêtres, présente des traces du passé.

«Au fil du temps, des centaines de personnes sont nées et décédées dans cette maison; il y a eu des mariages, de la joie et de l’amour, mais aussi des tragédies», a-t-elle souligné.

Brad Monks et son équipe de Canadian Paranormal Expéditions sont venus de Saint-Jean, vendredi, pour enquêter.

«Il a trouvé que la maison n’était pas hantée, mais qu’elle transpirait d’énergie spirituelle», raconte Mme Jarratt

À l’aide d’une dizaine de caméras à vision nocturne ainsi que d’instruments pour détecter les champs magnétiques, statiques, et les variations de température dans les pièces, M. Monks aurait aussi détecté quelques signes d’activités paranormales.

«Il a installé deux balles de ping-pong au centre d’une pièce et a invité les énergies à les faire bouger», a expliqué la femme de Bathurst.

«Nous étions tous là, à attendre dans le noir jusqu’à ce qu’une des balles commence à bouger toute seule.»

Cette dernière jure que le plancher était complètement plat. Elle précise l’avoir elle-même testé pour en être sûre.

M. Monks ajoute que des ombres suspicieuses ont aussi été repérées par les caméras au deuxième étage.

«C’est probablement des traces des personnes qui ont autrefois vécu dans la maison», a-t-il avancé.

Le travail de l’enquêteur n’est pas encore fini. Ce dernier a noté, lundi après-midi, qu’il avait encore de nombreux enregistrements à analyser.

Une centaine de visiteurs

La visite des chasseurs de fantômes aurait attiré une centaine de visiteurs au cours de la fin de semaine.

Pour le comité qui s’efforce de transformer la maison historique en pivot culturel depuis plus de dix ans, il s’agissait d’une bonne publicité.

«C’était génial et très excitant de participer à quelque chose de si différent, a exprimé la présidente. Étant historienne, je dois habituellement m’en tenir aux faits, mais c’était très intéressant de pouvoir m’éloigner de la sphère temporelle.»

Mme Jarratt conclut que l’expérience aura su lui permettre une ouverture d’esprit.

L’Histoire de la maison Doucet Hennessy

La grande maison aux châssis verts, située en face de l’édifice aujourd’hui connu comme l’église Sainte-Famille, aurait été construite en 1808 par l’Acadien Charles Doucet.

La maison Doucet Hennessy serait la plus vielle résidence à Bathurst. – Gracieuseté.

Elle a appartenu à sa famille jusqu’en 1914, lorsque les Hennessy en ont pris possession.

Depuis, la légende veut que la résidence soit hantée par ceux qui y ont habité.

Un petit garçon âgé de 9 ans aurait déjà aperçu la silhouette d’un homme en haut des escaliers, a raconté Mme Jarrett.

Un pensionnaire d’origine écossaise nommé Rufus Millikan roderait aussi dans la résidence après y être décédé subitement lors de son passage au 19e siècle.