Frédérick Dion de retour à la tête de l’AFMNB

Frédérick Dion reprend du service au sein de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick. Le conseil d’administration lui a confié de nouveau la direction générale.

«Suivant de récentes discussions entamées avec Frédérick les dernières semaines, nous avons convenu des modalités permettant son retour à la barre de l’organisation. Entre autres, une nouvelle structure organisationnelle a été adoptée par le conseil d’administration», peut-on lire dans un communiqué envoyé aux membres vendredi matin.

Michel Soucy, président de l’association, explique que cette nouvelle embauche s’accompagne d’une restructuration interne et de la délégation de certaines responsabilités «pour permettre au directeur général de consacrer plus de temps aux dossiers prioritaires.»

Il cite en exemple les possibles réformes à venir sur la gouvernance locale, et la fiscalité mais aussi d’autres enjeux du moment tels que l’environnement et les questions démographiques.

Leader du milieu municipal depuis plusieurs années, Frédérick Dion est une figure importante de la société civile acadienne, régulièrement appelée à commenter divers dossiers dans les médias.

«M. Dion a beaucoup d’expertise, s’il y a une personne qui comprend bien les enjeux municipaux c’est bien lui», souligne Michel Soucy.

Le nouveau directeur général note que le modèle de gestion adopté lui permettra d’être «moins dans la cuisine au quotidien».

«J’ai quitté il y a presque un an, et j’ai pu prendre un certain recul. Ce n’était pas dans mes plans de revenir dans un contexte où je devais faire le travail comme par le passé. On demande souvent aux personnes qui occupent cette fonction de faires certains sacrifices, beaucoup de déplacements, beaucoup d’heures.»

Frédérick Dion se dit prêt à reprendre l’ouvrage. «J’ai encore la passion pour les communautés acadiennes et francophones et j’ai encore le désir de servir, assure le résident de Petit-Rocher. Je reviens pour donner un coup de main et faire avancer des dossiers importants.»

Les prochains jours seront consacrés à identifier les nouvelles priorités de l’organisme, ajoute-t-il. «Nous allons très rapidement nous concerter et consulter nos membres pour en arriver à des positions cohérentes.»