Campbellton cherche un directeur général à son Centre civique

Le conseil municipal de Campbellton fera appel à des «chasseurs de tête» afin de débusquer le meilleur candidat pour occuper la direction générale de son Centre civique mémorial régional.

C’est qu’avec la restructuration en cours en ce moment au sein de cet établissement, plusieurs tâches sont appelées à changer et des postes à être combinés.

Actuellement, le Centre civique n’a aucun directeur général formel, mais fonctionne plutôt avec trois gestionnaires (structure, piscine et aréna).

«Il y a plusieurs choses qui sont appelées à changer dans le mode de fonctionnement du Centre civique. On n’a pas le choix d’essayer, car ça fait 30 ans qu’on fait les mêmes choses et ça ne fonctionne pas», soutient la mairesse de l’endroit, Stéphanie Anglehart-Paulin.

Faire appel à des chasseurs de têtes a toutefois un coût. La Ville a consenti à la firme Gestion R2 un montant de 18 450$ pour réaliser cette tâche.

«Nous pouvons mettre des annonces dans les journaux et à la radio, mais en fin de compte on est limité dans nos actions. Est-ce que nous allons vraiment dénicher le bon candidat pour le poste de la sorte? En faisant appel à des spécialistes dans le domaine des ressources humaines, on croit que nous allons mettre la main sur la bonne personne, celle qui a les connaissances requises pour faire fonctionner le centre et améliorer son rendement», croit la mairesse, notant que le changement de structure ne devrait toutefois pas se traduire par des économies substantielles en terme de dépenses salariales.

La firme choisie s’occupera de tout le processus de sélection, incluant les entrevues. Elle remettra ensuite au conseil une recommandation de sélection.