L’hiver fait encore des siennes

La vague de froid qui a brièvement frappé le Nouveau-Brunswick en début de fin de semaine a fait place tôt dimanche à un système météorologique apportant de généreuses bordées de neige sur son passage.

Environnement Canada maintenait tôt dimanche ses avertissements de fortes précipitations pour la portion Sud  de la province où 25 centimètres de neige étaient attendus au cours de la journée.

Des vents d’est soufflant parfois en rafale jusqu’à 50 km/h étaient également prévus à l’horaire dans les régions de Saint-Jean, de Moncton et de Fredericton.

Un  maximum de 10 cm de neige était attendu dimanche dans les secteurs situés plus au nord qui ont été épargnés par ces avertissements de neige abondante émis par Environnement Canada.

Le nord du Nouveau-Brunswick a toutefois goûté à sa façon aux rigueurs de l’hiver alors que le mercure a chuté à différents endroits à des températures se situant près des records de temps froid.

Environnement Canada a indiqué avoir enregistré samedi des températures de -42,3°C à Edmundston et -35°C à Bathurst.

Les activités aéroportuaires ont été quelque peu perturbées dimanche, particulièrement à l’Aéroport international Roméo‑LeBlanc du Grand Moncton où plusieurs vols ont été annulés ou retardés en début de journée.

Selon Météomédia, les Néo-Brunswickois auront toutefois droit à un répit une fois que la tempête hivernale et le temps froid seront chose du passé.

«Les températures se maintiendront au-dessus des normales de saison à compter du 22 janvier. Par la suite, les modèles prévoient un régime de douceur jusqu’à la fin du mois», a indiqué la chaîne spécialisée au cours de la fin de semaine.

Ainsi, le mercure pourrait atteindre voire dépasser le point de congélation au Nouveau-Brunswick à partir de jeudi.

De plus, aucune précipitation sous forme de neige n’est prévue à travers la province durant les dix prochains jours.

En fait, malgré les deux tempêtes hivernales qui se sont succédé en à peine un peu plus d’une semaine, le mois de janvier aura été particulièrement doux par rapport à l’année 2019 soutient MétéoMédia.