Une nouvelle vie pour l’ancien Foyer de soins de Dalhousie?

Un projet est en cours de développement afin de donner une seconde vie à l’ancien Foyer de soins de Dalhousie. Une partie de celui-ci serait résidentielle et l’autre, dédiée à différents services aux aînés.

À l’automne 2018, les clients du Foyer de soins de Dalhousie ont déménagé dans la toute nouvelle bâtisse, la Villa Renaissance. Construite au coût de 23 millions $, celle-ci respecte les plus récentes normes en bâtiment et elle s’avère du coup plus adapté aux besoins de ses résidents et de son personnel. Mais que faire maintenant de l’ancien Foyer de soins de Dalhousie, une structure qui a tout de même été rénovée à coup de millions durant la phase de construction de la villa?

La direction du Foyer de soins Villa Renaissance croit qu’il serait possible de redonner un second souffle à l’ancien bâtiment aujourd’hui inoccupé. Dernièrement, elle a rencontré le conseil municipal de l’endroit afin de lui exposer son projet.

«Il s’agirait d’un nouveau concept dans la région, une sorte de centre régional dédié aux personnes âgées, un endroit où ils pourraient obtenir certains services dans divers domaines. Aussi, on y retrouverait également un petit café afin de permettre aux gens de socialiser un peu», explique le maire de Dalhousie, Normand Pelletier.

L’endroit pourrait ainsi comprendre un «centre d’appel» pour personnes âgées, soit un service de rappel pour des suivis sur les procédures médicales ou après l’obtention de leur congé de l’hôpital.

Certaines ailes où l’on retrouve déjà des chambres pourraient aussi conserver une vocation résidentielle. On parle ici d’une cinquantaine de lits, soit environ la moitié de la capacité antérieure de l’établissement. De ce nombre, 18 lits seraient réservés pour des patients atteints de démence et/ou d’Alzheimer, une dizaine pour des couples de personnes âgées, 29 places de foyer des soins régulier, et quatre pour l’offre de soins de fin de vie.

À la Ville de Dalhousie, on est très enthousiaste face à ce projet, surtout qu’il remplierait un énorme édifice vacant dans la communauté.

«Le bâtiment n’est pas neuf, mais il a quand même été très bien rénové et maintenu depuis sa fermeture. On a des sections qui sont en parfaite condition. J’aimerais beaucoup mieux qu’il puisse être utilisé de la sorte, qu’il continue à desservir nos personnes âgées, plutôt que d’être démoli. Ce serait vraiment dommage de perdre cet édifice», exprime le maire.

Des représentants de la Villa Renaissance et de la Ville de Dalhousie doivent justement se rendre à Fredericton à la fin du mois afin d’exposer en détail au gouvernement.

«À mes yeux, c’est une opportunité en or. Ce concept n’existe pas ici et je ne sais même pas si ça existe ailleurs. Qu’à cela ne tienne, ce pourrait devenir un beau projet-pilote pour notre région», a déclaré M. Pelletier.