Blaine Higgs en tournée provinciale… à motoneige!

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick a décidé de troquer son ensemble veston-cravate pour un habit de neige et de délaisser le confort de l’Assemblée législative pour prendre d’assaut les sentiers de motoneige de la province.

Accompagné du vice-premier ministre Robert Gauvin, du ministre des Transports et de l’Infrastructure, Bill Oliver et d’une dizaine de motoneigistes, Blaine Higgs effectue une randonnée de 600 km à travers les communautés et les nombreux sentiers du nord du Nouveau-Brunswick.

Entamé lundi à Woodstock, le périple hivernal de trois jours devrait mener les motoneigistes jusqu’à Bathurst, où le premier ministre et son équipe sont attendus mercredi.

Grand adepte de la pratique de la motoneige, Blaine Higgs a effectué un arrêt à Edmundston, non sans manquer l’occasion de promouvoir cette industrie qui génère des retombées économiques annuelles pour la province d’au moins 33 millions $.

«Le Nouveau-Brunswick a très bonne réputation au pays lorsqu’il est question de la motoneige. Le nombre croissant de permis et de motoneiges qui se chiffre à 20 000 dans la province témoigne de l’intérêt des gens», a affirmé Brad Mann, le président du Conseil Canadien des organismes de motoneige qui prend aussi part à ce périple.

Blaine Higgs estime qu’il y a lieu de promouvoir davantage la pratique de la motoneige au Nouveau-Brunswick.

Blaine Higgs a quitté Edmundston mardi matin à bord d’une rutilante motoneige aux couleurs… libérales! – Acadie Nouvelle: Sébastien Lachance

«L’expérience est unique, il y a de la neige qui rend possibles des randonnées de trois, quatre ou cinq jours. Je crois que nous n’en faisons pas assez la promotion», a souligné le premier ministre avant de prendre la direction de Saint-Quentin.

«Il y a des sentiers formidables au Nouveau-Brunswick, comparables aux meilleurs à travers le monde», a pour sa part affirmé Robert Gauvin, qui est ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture.

«Il faut écouter les opérateurs, les gens qui travaillent dans cette industrie et faciliter les bonnes idées et la qualité du voyage des visiteurs», a ajouté le député de la circonscription Shippagan-Lamèque-Miscou.